Luxembourg: Le formateur Xavier Bettel en marche!


Xavier Bettel, le formateur sur la bonne ligne...


Actualité dense à Luxembourg, nous continuons notre semaine sur l'issue des élections anticipées, pour rappel, une coalition "hybride" DP, LSAP, Dei Greng s'annonce comme la future équipe gouvernementale, à sa tête, Xavier Bettel, tête de liste du DP et actuel bourgmestre de Luxembourg capitale. Nommé "formateur" par son Altesse Le Grand-Duc Henri de Luxembourg, chef de l'état...



Il faudra bien du courage aux membres des différentes séances plénières pour venir accompagner vers son terme la mission du formateur Xavier Bettel. Le futur premier ministre n'est pas du genre à griller les étapes, il répond à l'engagement pris devant Son Altesse, Le Grand-Duc Henri de Luxembourg, «Notre chef d'état qui mesure l'intérêt de voir la future coalition gouvernementale représenter au mieux les intérêts d'un état qui se doit trouver autant de réponses que de questions posées par le débat salutaire des élections anticipées!» confirme une source proche du dossier.


Le défi...

Un constat s'impose à tous, au Grand-Duché de Luxembourg beaucoup de choses vont mieux qu'ailleurs, mais c'est aussi sans compter sur l'arbre qui cache une certaine forêt. Le pays sort d'une gestion sous l'emprise d'un modèle étatique très vertical pour ne pas dire d'un genre jugé parfois comme verrouillé, « Une habitude qui trouve son origine dans un système politique très affirmé dans le conservatisme et le risque inhérent d'une méthode porteuse d'un certain clientélisme... », rassurant pour certains, il se veut stabilisateur, mais logiquement inquiétant pour d'autres, il bride parfois certaines énergies: « Le pays est un empilement de bons clients qui se partagent tous les leviers décisionnels, il y a ceux qui placent l'intérêt général comme une vertu cardinale de l'exercice, et puis les autres, qui depuis des années, tirent d'une certaine façon, les ficelles! On doit pouvoir tirer les ficelles, mais attention, filer un mauvais coton est une conséquence qui place la limite de l'exercice à sa juste hauteur, à Luxembourg, nous y sommes peut-être pour ce qui est du certain plafond de verre!.. » Croit savoir une source émérite en sciences politiques. Le formateur souhaite donner de sérieux gages à l'idée d'une coalition capable d'implémenter toutes les vérités, pour ce faire il veut remettre une copie conforme à la situation du pays, sans arrogance, pas moins sans fausses complaisances. « L'intérêt est bien d'établir la situation réelle pour ne pas dire très exacte du pays, si des points positifs sont clairement acquis,  il ne faudra pas moins faire l'impasse sur ce qui est aussi à la peine!»  Le temps n'est pas à la dramaturgie ou à l'angélisme gratuit, les dépenses publiques sont dans tous les esprits, la place financière ne peut pas devenir un énième pré-carré privatisé de l'économie du pays, il faut s'éviter un débat contre productif, il y a des urgences, le pays est attendu dans son virage. « Celui d'un changement de paradigme, il compulse de formidables potentiels, ils sont présents et si prêts à relever le défi. »(...) « Monsieur Xavier Bettel devra mettre un point d'honneur à ne jamais oublier que la gestion d'un état s'opère dans la rigueur et le besoin constant d'une maîtrise des dossiers qui font qu'une nation avance dans le bon sens...» Croit savoir notre source émérite à Luxembourg.


 Jean-Claude Juncker, premier ministre et homme d'état...
                                    


Loyal...


Pour l'heure, la méthode a le mérite de faire force à l'idée d'une feuille de route « la plus sincère qui soit », en fait Xavier Bettel annonce le style d'un homme d'état qui gère son quotidien avec la stratégie du futur, pleine d'anticipation. Il faudra à cette future coalition un programme commun qui trace la fameuse feuille de route gouvernementale, de sensibilités il sera question, les sensibleries devront laisser place à l'affirmation d'un certain pragmatisme en démonstration. Pour ce faire le formateur vient de définir un calendrier qui colle bien aux objectifs de sa mission, Xavier Bettel met en place différentes séances plénières qui devront aboutir à un travail précis de l'état du pays, elles devront définir tous les axes de la future stratégie que portera le futur gouvernement de coalition. Un bilan qui s'évitera les errements de la politique politicienne pour privilégier l'intérêt général, chacun devrait pouvoir y apporter son lot de bonnes intentions, toujours éclairées par l'idée que le défi d'une coalition repose toujours sur un équilibre des forces en présence. « Il peut déjà compter sur Etienne Schneider (LSAP), ou son ami Claude (Meish), deux hommes qui ne ménagent pas leurs efforts avec monsieur Baush pour prêter main forte à sa mission de formateur, le climat est très constructif, ouvert et aucun sujet fait défaut aux débats, le partage est bien la règle...» Confirme notre source.


Ce jeudi 31 Octobre, Xavier Bettel sera reçu par monsieur Jean-Claude Juncker...  « On peut s'attendre à une vision logique de monsieur Juncker sur la question, le temps n'est plus vraiment à la contestation de l'issue de cette élection anticipée. Homme d'état, il le sera face à monsieur Bettel, chacun peut comprendre que son positionnement affiché marquera ce besoin d'équilibre pour tout un pays. Il sera de précieux conseils, empreint de respect ainsi partagé avec son futur successeur. »(…) « C'est ainsi que l'on reconnaît les grands hommes d'état, monsieur Juncker ne fera pas exception à la règle, il sera un opposant plus loyal que certains bruits d'arrière fin de campagne... » croit savoir une éminente source proche du dossier. Le Grand-Duché de Luxembourg est à la croisée des chemins, souhaitons que la pente soit douce et plutôt montante, le futur gouvernement devra donner quitus aux deux camps, les nouveaux nostalgiques et ceux, qui peu ou prou vont devoir relever les manches... Un intéressant défi pour Xavier Bettel qui bien entouré, devrait démontrer que la société civile luxembourgeoise, les élites et finalement tous les citoyennes et citoyens auront droit de citer dans cette nouvelle partition d'un certain renouveau.  A suivre...







Huit groupes de travail mis en place: 



  1. Finances et place financière;
  2. Économie, compétitivité, emploi, tourisme, énergie, classes moyennes et recherche;
  3. Politique sociale, famille, santé, égalité des chances, besoins spécifiques;
  4. Éducation, culture, sport, accompagnement des enfants, éducation supérieure;
  5. État, institutions, justice, réforme de la fonction publique, procédures, protection des données, cultes;
  6. Développement durable, infrastructures, transports, protection des consommateurs, agriculture;
  7. Logement, communes, Grande- Région, police, services de secours;
  8. Politique internationale, Europe, défense, aide au développement, immigration
Un calendrier précis d'entrevues et auditions est également arrêté par le formateur.





Délégations politiques retenues pour les négociations de la future coalition:

DP:
(Parti démocrate libéral)
Guy Daleiden
Fernand Etgen
Lex Folscheid (Secrétariat)
Alain Kinsch (EY)
Claude Meisch
Maggy Nagel
Lydie Polfer
Dan Theisen

LSAP:
(Parti socialiste)
Etienne Schneider
Jean Asselborn
Mars di Bartolomeo
Nicolas Schmit
Romain Schneider
Lucien Lux
Claude Tremont

Déi Gréng:
(Les verts)
François Bausch
Felix Braz
Camille Gira
Henri Kox
Josée Lorsché
Viviane Loschetter
Sam Tanson





La liste des huit responsables:

Claude Meisch(DP): Finances et place financière.

Étienne Schneider (LSAP): Économie, compétitivité, emploi, tourisme, énergie, classes moyennes et recherche.

Mars Di Bartolomeo (LSAP): Politique sociale, famille, santé, égalité des chances, besoins spécifiques.

André Bauler (DP): Éducation, culture, sport, accompagnement des enfants, éducation supérieure.

Felix Braz (Déi Gréng): État, institutions, justice, réforme de la fonction publique, procédures, protection des données, cultes.

François Bausch (Déi Gréng): Développement durable, infrastructures, transports, protection des consommateurs, agriculture.

Maggy Nagel (DP): Logement, communes, Grande- Région, police, services de secours.

Jean Asselborn (LSAP): Politique internationale, Europe, défense, aide au développement, immigration.





Un futur premier ministre sympathique...


Mirabelle TV.  Tous droits réservés de diffusion audiovisuelle pour tous pays. Réalisation: V.KAISER

Un entretien avec Marylène Bergmann pour découvrir Xavier BETTEL! 










Photographies: Tous droits réservés pour tous pays.
Insert vidéo: MIRABELLE TV. Tous droits réservés.
Finance Offshore © Copyright 2013 Tous droits réservés.

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen