Wednesday, September 18, 2013

Affaire Cahuzac: Pierre Condamin-Gerbier libéré sous conditions!

Tags


Pierre Condamin-Gerbier libéré sous conditions...


Genève le 18/09/3013  Les autorités judiciaires Genevoises semblent reculer dans l'affaire Pierre Condamin-Gerbier, forcées de constater que le dossier s'étiole, elles ne peuvent plus imposer des mesures dites de contrainte sans prendre le risque de violer le principe de proportionnalité relatif à la détention préventive de l'accusé, elles décident donc de libérer l'ex-employé de la banque Reyl..


Condamnation plus légère...

Cette information révélée par la RTS (Radio Télévision Romande) confirme les doutes de certains parlementaires français de la commission Cahuzac, « Une mise au frais souvent jugée comme très arbitraire pour exercer une pression sur les français et leur volonté d'en découdre avec les errements de certaines pratiques d'établissements bancaires helvètes! » croit savoir une source proche du dossier. Une information qui intervient alors que de la commission d'enquête parlementaire française devait conclure à l'absence de dysfonctionnement notoire du gouvernement dans le traitement de l'affaire Cahuzac. « Le procureur s'est orienté vers une procédure simplifiée pour Pierre Condamin-Gerbier, il devra reconnaître un certain nombre de faits et ainsi obtenir une condamnation plus légère. Monsieur Condamin-Gerbier avait affirmé posséder une liste de noms de français présumés détendeurs d'un compte en Suisse, affirmant avoir remis cette liste très fournie à la justice de son pays et ce,  dans le climat très tendu de l'affaire du scandale de l'ex ministre français du budget Cahuzac. »insiste notre source.

Si mauvaise barque...

La banque Reyl avait immédiatement déposé plainte en Suisse contre Pierre Condamin-Gerbier, « Contre son ex-employé pour vol, falsification de document dont faux dans les titres et violation du secret professionnel et commercial. »Les autorités de la justice suisse devaient placer Pierre Condamin-Gerbier en détention préventive pour tenter obtenir des aveux de l'accusé. Selon ses avocats, il fallait bien plus relativiser ses informations, « Celles que l'accusé semblait affirmer pour plus ou moins prévenir sa protection dans un climat de défiance généralisée! » croit savoir notre source. Pour prévenir tout risque de fuite, le Tribunal genevois impose à Pierre Condamin-Gerbier de se présenter à la police « Une fois par semaine! », preuve que les autorités helvétiques souhaitent garder la main sur ce témoin qui voit le risque d'une autre plainte, cette fois-ci en France pour parjure devant la commission d'enquête parlementaire. « Une option qui reste facultative, tant les errements de monsieur Pierre Condamin-Gerbier font force d'une suite d'écueils personnels dont il serait inutile d'aggraver la situation et donc conséquences. Si cette personne peut démontrer avoir perdu pied dans le climat si particulier de cette affaire, il serait clairement injuste de charger si mauvaise barque! La justice française devra faire le tri entre toutes les présumées informations communiquées par l'ex-employé de la banque Reyl, si certaines peuvent démontrer des pratiques contraires à la loi venant d'établissements bancaires, elles serviront logiquement au travail de la justice.(...) Il est important de pas tout mélanger dans cette affaire et comprendre pourquoi monsieur Pierre Condamin-Gerbier s'est lancé dans une telle aventure, il doit y avoir des raisons...» croit savoir une source proche du parlement.

Monsieur Pierre Condamin-Gerbier , soupçonné d'espionnage économique, avait été arrêté le 5 juillet 2013 et placé en détention sur ordre du ministère public de la Confédération helvétique. Décision du procureur quelques jours après son audition à Paris devant la commission d'enquête parlementaire liée à l'affaire Cahuzac, ex-ministre français du budget en charge de l'évasion fiscale et détenant un compte non déclaré en France dans la banque suisse Reyl.








Photographie: Tous droits réservés.

Finance Offshore © Copyright 2013 Tous droits réservés.