Zone Euro: Un scandale Amazon.com à Luxembourg?



                                   
                             Entrée discrète du siège Amazon.com à Luxembourg...
 
 
 

Le dossier fait grand bruit, de Londres à Paris en passant par Berlin, les gouvernements concernés crient au  scandale! Il faut dire que le Grand-Duché de Luxembourg se fait très discret sur la présence du groupe Amazon.com sur son territoire: « On le sait, ce n'est pas très glorieux, juste la résultante des carences de l'Union européenne sur la fiscalité des entreprises qui émargent avec le commerce électronique. On peut être être docteur en économie, de nationalité luxembourgeoise et se rappeler que son état compte juste 600 000 habitants, et donc forcément loin des nombreux consommateurs français, allemands, anglais ou italiens qui font les beaux jours du site Amazon.com! »commente une de nos sources, visiblement capable de remettre certaines pendules à l'heure.
 
 
 
Evasion fiscale...

Le cas Amazon.com fait force d' une audace inacceptable dans ces temps de rigueur budgétaire, elle ne répond pas aux efforts des nombreux états qui se battent comme des lions pour obtenir un juste retour sur les transactions marchandes effectuées sur leur territoire. « Une spoliation insupportable, elle n'est pas de nature à grandir le débat sur l'évasion fiscale, elle en est la plus édifiante démonstration, il faut que cela cesse, et même avant 2015, année qui devrait mettre fin à de telles pratiques du fameux devenu fumeux dumping fiscal. Franchement , accepter de telles pratiques est un non sens absolu, alors que l'Union européenne se bat pour rétablir un équilibre budgétaire après avoir sauvé de nombreux états, parfois même  au détriment direct des peuples, leur pouvoir d'achat, de Bruxelles à Strasbourg, les partenaires européens trouvent cette évasion fiscale organisée, protégée comme clairement inadmissible! Nous devons faire payer le juste prix à Amazon.com et autres consorts du commerce électronique ou de la sphère internet! Il y va de l'avenir de l'Union Européenne, France et Allemagne seront à l'initiative, Londres est bien fondée à vouloir entamer une grande enquête pour que les présumés coupables de cette mauvaise partition rendent des comptes. » Commente une source diplomatique européenne.
 
 
 
Trop, c'est trop...
 
Il faut dire que les réticences des gouvernements Autrichien et Luxembourgeois qui jouent la montre et grèvent les possibilités de voir poindre la croissance. C'est une évidence, le président français Hollande et la chancelière Merkel sont en accord, il faut lutter et agir pour juguler ce fléau pour faire en sorte que les fraudeurs soient mis à l'index et mieux, passent clairement à la caisse! Les peuples de consommateurs, ne peuvent plus accepter de voir le grand marché européen ne pas reposer sur des bases fiscales efficaces, mieux équitables. « Un certain plafond de verre est clairement atteint, le double discours n'est plus acceptable, la France, l'Angleterre, l'Allemagne ne peuvent accepter de telles pratiques, les chiffres sont éloquents, Amazon.com est un état dans l'état, faire la majeure partie de ses profits dans nos pays et aller se planquer au Luxembourg pour profiter d'une assiette fiscale complaisante est un vol organisé! Le Luxembourg, c'est 600000 habitants, à peine deux arrondissements parisiens! Un non sens absolu, il faut se battre pour rétablir l'équilibre, trop c'est trop! » Commente une source diplomatique européenne visiblement très remontée et d'ajouter:  (…) « Nous avons bon espoir, d'abord celui d'un soutien inconditionnel de l'opinion publique sur l'évasion fiscale, ses méfaits, ses conséquences.: »
 
 
 
Rira bien ...
 
« Il faut dire que les premières informations en notre possession démontrent des pratiques douteuses, et clairement inacceptables. On fera tout pour donner quitus au bon peuple de l'Union européenne, il y va de nos emplois, de notre capacité à faire tous les possibles pour le retour à la croissance... »Premier fait d'armes, « Le parlement britannique qui de nouveau attaque la firme par ailleurs déjà dans la justice et dans le viseur de la classe politique « Celle qui se sent amèrement flouée! » Google et Starbuck ,exilés au Luxembourg ou en Irlande sont dans le viseur des autorités « Rira bien, mais pas longtemps... »D'ici à 2015, la guerre semble bien entamée, et il faut dire que d'importants moyens sont mis en avant pour agir dans le sens « de l'intérêt commun de ces peuples pour le moins très contraints avec la crise! » Une étude devrait sortir pour réformer au plus vite la fiscalité de ces nombreuses entreprise qui jouissent de la navette fiscale, les premiers rapports sont édifiants, « ...partagés entre évasion fiscale, dumping fiscal et pratiques pour le moins très douteuses... » et d'ajouter: «La TVA luxembourgeoise sur les biens culturels est une édifiante démonstration de cet état qui se joue sans aucun scrupule des arrangements de sa propre fiscalité, agissant comme un aspirateur au seul bénéfice de l'économie du pays, empêchant le soutien aux autres états de l'Union européenne qui font l'objet d'un manque à gagner pour aider le soutien à la culture. »
 
 
Amazon en chiffres...

Amazon.com a payé « 7 millions de dollars (2,8 millions d'euros) de taxe sur ses revenus 2012, pour un ratio de vente de 6,5 milliards de dollars soit 5 milliards d'Euros !»... Au siège à Luxembourg, on annonce 500 employés...
A noter que l'entreprise profite d'un cadre légal .
 
A suivre...







Pour comprendre...

 


(Lien actif.)






Photographie: Tous droits réservés.
 
Finance Offshore © Copyright 2013 Tous droits réservés.

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen