Saturday, March 16, 2013

Affaire Bommeleeër, l'effet domino!

Tags



 Pour l'affaire Bommeleeër, pointe l'effet domino!
                               
 
 
 
 
Depuis quelques jours, le procès prend une toute autre ampleur, à mesure que l'on avance dans les débats, les langues se délient, toujours avec la chance que si belle boîte de Pandore explose comme un bourgeon de printemps...

Ils sont nombreux à se dire, « A quand mon tour, faut-il balancer? » Au risque certain que l'un d'entre eux cède en offrant aux débats son lot de rebondissements et conséquences pour « qui se terre dans sa tanière. » A vrai dire, c'est bien toute la « génération Bommeleeër » qui se retrouve dans le collimateur. Qu'ils soient simples exécutants, donneurs d'ordre, politiciens enferrés dans les réseaux parallèles, services secrets croisés des puissances de l'axe, tous scrutent le risque d'un « débordement toujours plus certain ».Affirme une de nos sources.
Deux inculpés à la barre, deux avocats qui sans relâche, veulent « remettre le curseur de l'affaire à sa juste hauteur. » Des enquêtes qui sont autant de nuages pour le brouillard qui se voulait entourer telle une chape de plomb, la vérité, l'unique! « C'est incroyable, l'exercice de la justice touche un certain fond, les droits de la défense sont l'objet d'altérations sans précédent, comment peut-on construire une réflexion attentive, digne et efficace avec des éléments d'enquêtes si peu fiables, dont les auteurs en personne, ne cachent même plus la gravité des carences qui s'émaillent comme autant de boulets pour un exercice serein de la justice! Une honte, on y voit des arrangement avec l'esprit de la justice, des comités restreints, des rencontres d'ordre privé très surprenantes entre certains pseudo-gardiens du temple et quelques bons diables. (…) Comment imaginer un seul instant des aveux dans un dossier si mal préparé, qui ne trouvera sa raison que dans la refonte totale de ses missions d'enquêtes. » Nous précise notre source qui va plus loin: « Toute cette tournure n'est que construction pour dévier le centre de gravité, on enferme volontairement cette affaire dans un labyrinthe. Ne soyez pas surpris, je vous prédis autant de rebondissements qu'il en faudra pour déplacer le vrai curseur de l'affaire. Plus on se rapprochera du sommet de la pyramide, plus les lampistes trouveront bonne place dans les débats! » Insiste notre source.



Stay behind...

 
Dès le départ de ce marathon judiciaire, Finance Offshore informait sur le risque inhérent des différents points de rupture pour un exercice serein de la justice. On pourrait se rassurer en imaginant qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire, cependant l'affaire Bommeleeër est bien la boîte de Pandore que nous soulignons. S'attaquer à l'histoire d'un état comme peut l'être le Grand-duché de Luxembourg, s'est assurément marquer la logique d'une future affaire d'état. Le réseau « Stay Behind » fait déjà son effet dans les débats, pour cause, raillé un peu trop vite par certains, il fera son entrée en force dans les débats. Les journalistes ne s'y trompent pas, ou plus, l'édifiante chronologie des attentats et faits d'armes du réseau sont imbriqués dans un calendrier très surprenant. Chacun peut comprendre que l'affaire Bommeleeër est bien le paravent de tout l'édifice! Il peut l'être de fait, mais bien plus par extension, celle qui permet de brouiller les autres pistes... Celles qui doivent nous faire remonter dans la genèse du dossier, ...s'attaquer aux secrets d'état n'est pas un exercice facile, il faut ménager bien des susceptibilités, des personnalités de haut rang qui n'ont pas l'intérêt primaire de voir déclamer en audience... leur vérité!



Homme d'état...

 
Nous sommes toujours plus proches de la raison d'état, il ne serait pas surprenant que les acteurs de cette partition, toujours plus contraints, « Enterrent une certaine hache de guerre. Le consensus sera toujours plus évident qu'un effet domino, celui que l'exercice louable de la justice devrait, pourtant devoir garantir. » En fait, un scénario simple s'impose, « Deux inculpés, et pour l'instant, un seul objectif: Ne jamais sortir des rails! » Telle devrait se résumer l'issue de ce marathon judiciaire. « Les historiens feront le tri, plus tard, bien plus tard. » A moins que mère courage s'invite aux débats et que certains acteurs, épris de noble justesse, décident enfin se mettre à table, pour la postérité? Le respect de leur pays, ses institutions, et finalement peut-être enfin le fameux banco de l'honneur...
-« Peut-on imaginer trouver si belle posture dans notre sérail politique luxembourgeois? Qui viendra créer la surprise? Quel est cet -homme d'état-, capable d'aller faire force aux vents contraires? Qui viendra donner la vérité au bon peuple de Luxembourg? Prendra t-il vraiment le risque de reculer, voir son nom inscrit dans l'autre histoire? La petite, celle de la raison d'état! » Précise notre source qui n'imagine pas renoncer un instant. On le voit, on le sait, « Cette affaire est la démonstration cruciale que la justice sait parfois ou devoir prendre encore ses ordres. Mais qu'en est-il de son esprit? »Insiste une autre source. Certains se rassurent en expliquant que l'équilibre précaire d'une démocratie se doit reposer avec « La culture d'un certain jardin secret, celui que l'on cultive avec raison bien ordonnée. » Pourtant que restera t-il d'une friche après la tempête déjà promise par certains, si d'aventure...? « On voit bien au pays, que le public, les médias redoublent d'intérêt pour l'affaire, une attente est très palpable. On veut des noms, ...pas ceux d'uniques lampistes! On veut ouvrir si belle boîte de Pandore. On remarque le jeu perfide qui consiste à la protection d'un certain pré-carré. J'ai confiance, on avance difficilement, mais sûrement! » Pour l'heure, ceux qui ont un tour d'avance s'amusent de ce spectacle, « Ils connaissent bien la partition,  le roulement de tambour est toujours possible et donc assurément plus proche!» aime à penser notre source.

 

Vérifier...

 
Pour l'heure, les invités sont nombreux, depuis deux semaines, dans le procès Bommeleeër pointent des témoignages, qui de Mikey à James Bond nous plantent un décor digne d'une série B. « Il faudra faire force de patience pour que le dossier gagne en maturité, passe des seconds rôles au haut de l'affiche. Tous ces épiphénomènes laisseront bientôt place à des évènements plus importants. » (...) « Les minorer serait pour autant une grave erreur d'appréciation!  Tant ils contribuent déjà à une réflexion plus attentive sur la chronologie de l'affaire, son contexte. Ils plantent un certain décor, les vrais stars se font toujours désirer, n'est-il pas? » Nous promet une autre source. A lire les médias luxembourgeois, on note l'excellent travail de certains journalistes qui pointent toujours « plus près du mille. » Il faut préciser l'excellent travail de l'équipe RTL Luxembourg qui dispose d'un fond d'archives et contacts très pertinents et logiquement intéressants. Le traitement du Quotidien et du Jeudi est très intéressant, le Wort en droite ligne tout comme le Tageblatt toujours performant, Privat, plus perforant en offrant une vision transversale qui instigue de l'introspection sur le besoin d'ouvrir certains esprits journalistiques de ses confrères...

La difficulté est bien pour les journalistes de devoir compléter l'absence de sérieux relatif aux missions des enquêteurs de l'affaire, « ...et faire un travail de journaliste contraint dans un timing aussi court relève et suppose des moyens conséquents et un professionnalisme très vigilant. Compulser, trier, vérifier, et finalement devoir avancer dans le rythme d'un procès qui avance dans un cadre beaucoup plus précis, parfois bien différent de l'approche indépendante des journalistes qui sont pour autant par leur perspicacité, à l'origine même de cet opus! » Précisera une autre source. Bientôt, Finance Offshore fera un bilan d'étape du procès, s'intéressant à la WACL, les ramifications capitalistiques à Luxembourg, et certains réseaux conservateurs du pays...






Loge P2...

 



D'après d'autres sources du renseignement concordantes, « Il faudra s'intéresser à certains mouvements financiers entre le Luxembourg et l'Italie et la Suisse. Il serait opportun d'aller fouiller dans le détail de certains membres et connexions politiques de la loge P.2, comme Lucio Gelli, expliquer la bienveillance des autorités luxembourgeoises pour accueillir un de ses plus éminents membres sur son territoire. Comprendre pour quelles raisons un certain repli s'est organisé au Grand-Duché de Luxembourg, les motivations objectives de ce choix « tant stratégique et géographique! » démontrant une opération « taillée sur mesure. »
Pour notre source, il serait tout autant judicieux de s'intéresser aux agendas de certaines personnalités politiques «... très en vue au momment des faits! » Toujours mettre en perspective le «... calendrier des attentats avec celui des actions programmées du réseau « Stay behind » au Grand-Duché de Luxembourg et dans les autres états européens, comme la Belgique et l'Allemagne voisines. (…) Il serait fort regrettable de faire l'économie d'une -enquête sérieuse- «...sur la nomenclature de la WACL!» dont il est à noter « la fameuse voir fumeuse réunion à l'hôtel Sofitel de Luxembourg comme un happy-end trop... marqué! », pour son congrès annuel dans le prolongement d'un calendrier faisant force d'une chronologie « celle que nous savons comme si édifiante! » Au point d'y voir une « option faisant force d'une très grande maladresse... si d'aventure un travail d'enquête venait à démontrer... »
 
 
 
 
L'effet Domino...


 
Cette affaire est une boîte de Pandore, mais attention de ne jamais oublier veiller à s'intéresser à tous les tiroirs qui doivent s'ouvrir avec méthode, un effet « Poupées russes » n'est en l'état «-à ne jamais- exclure.» (...) « S'intéresser à certains réseaux qui de médias et politiques, et mêmes économiques, inscrivaient leurs missions dans un parfait sillon, très commun. » Confirme une de nos sources qui fait force de grande méfiance sur les interprétations de certains services étrangers du renseignement, qu'il juge « Parfois prompt à vouloir diluer certains faits pour s'éviter « certains débordements outre-frontières luxembourgeoises! » (...) « On peut s'attendre à des révélations qui pourraient déplacer le centre de gravité de l'affaire...», c'est le risque inhérent d'un tel procès faisant force aux problématiques de la raison d'état, il n'est pas impossible « ...que des moyens importants soient imaginés pour déplacer certains curseurs, l'imagination en la matière, étant plutôt du genre fécond. » (...) On s'étonnera de voir des pistes abandonnées par la justice, mais qui s'en étonnera le plus? « Certainement pas ceux qui disposent des véritables clés de cette affaire, ils seront bien les derniers à entrevoir une issue capable de faire tomber les acteurs de cette partition comme des simples pions de Domino...» Devait conclure une de nos sources. A suivre.




A suivre...



 




Affaire BOMMELEEER paravent Stay Behind!...



Pour comprendre, vous pouvez toujours lire notre dossier sur l'affaire avec ce lien actif. Finance Offshore tient à remercier ses nombreux contributeurs et lecteurs du Grand-Duché de Luxembourg et trés nombreux de la sphère francophone internationale, visiblement trés passionnés par ce procès!


















Photographies: Tous droits réservés pour tous pays.
Finance Offshore © Copyright 2013 Tous droits réservés.