Zone euro/ Luxembourg: Lancement du Mécanisme européen de stabilité! (Exclusif)


 

   Grande messe à Luxembourg pour le MES...


Luxembourg le 8 septembre 2012.

C'est à Luxembourg que sera officialisé le lancement du mécanisme européen de stabilité (MES).L'ensemble des 17 ministres des finances se retrouvent ce Lundi à Luxembourg pour s'accorder sur le nouvel instrument financier qui promet de donner sens à la nouvelle stratégie qui doit garantir la stabilité financière de l'Union Européenne. « Il ne faut pas s'attendre à des effets d'annonce, seront pris en compte les impératifs du calendrier qui nous impose la signature de l'acte de naissance de cet instrument financier permanent qui se doit remplacer l'actuel fonds de secours (FESF:ndlr). Il sera opérationnel dès que les états auront versé leur écot. D'une enveloppe totale de 500 milliards d'euros, il devrait pouvoir permettre l'octroi de prêts allant jusqu'à 200 milliards d'euros d'ici à fin octobre. Cet instrument novateur se veut le plus adapté aux enjeux de la situation actuelle sans alourdir pour autant la dette des états, d'une certaine façon, il est un événement dans l'histoire de l'Union Européenne et donc l'Union monétaire ». Selon notre source diplomatique européenne.

Certains dossiers seront évoqués dans les conciliabules de la rencontre, la Grèce, l'Espagne devraient tenir bonne place dans les discussions: « On ne s'attend pas à des divergences sur le fond, tout juste un ensemble de travaux préparatoires pour finaliser certaines questions et s'assurer une issue la plus adaptée qui soit. Préparer le terrain en vue du prochain sommet européen des 18-19 octobre à Bruxelles, pour être précis le rapport de la troïka des principaux bailleurs de fonds d'Athènes, (BCE/FMI/UE) ne sera pas prêt lundi, mais un état des lieux d'étapes sera rendu disponibles aux ministres qui n'excluent pas d'accorder certains violons. Il y a quelques divergences techniques, mais à regarder la situation actuelle des marchés, les avancés sont notables par rapport à l'année dernière, il faut préciser les efforts colossaux des états concernés, d'une façon générale, l'optimisme est de rigueur. » nous confiait une autre source proche du dossier. Sur le fait que le mécanisme serait inférieur aux besoins identifiés par un groupe d'économistes, on nous précise: « Il y a un débat qui s'est installé dans certains médias, il ne prend pas en compte l'effet démultiplicateur de ce mécanisme innovant. Il est clair que ceux qui sont septiques sur ses capacités pourront remarquer son bon périmètre dès lors qu'il sera en action, il faut bien intégrer sa nouvelle logique, celle qui se veut comme une réponse efficiente à l'ancien Fonds de secours. (FESF:ndlr) » et de conclure: « Il est d'autant plus stratégique qu'il peut servir à recapitaliser directement les banques de la Zone euro sans pour autant alourdir la dette des états, il faudra implémenter un mécanisme de supervision bancaire qui devrait être officialisé début 2013. La combinaison de ces deux mécanismes assure un équilibre avec la stratégie de retour à la croissance qui fera l'objet d'annonces au prochain sommet européen. La croissance est également l'objet d'arbitrages sur les nouvelles stratégies de l'Union européenne, il y a un ensemble d'actions qui gagnent en ampleur dans de nombreux états, des synergies se renforcent, on peut conserver sur cet objectif un optimisme tout à fait encourageant, il tiendra bonne place lors des discussions de Luxembourg. »

Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe estimait que le Mécanisme Européen de Stabilité "est la pierre angulaire du pare-feu de la zone euro et fait partie intégrante de notre stratégie pour garantir la stabilité financière de l'Union monétaire", assurant vouloir pleinement contribuer à la définition d'une stratégie européenne globale pour la croissance, comme déjà évoquée lors de ses rencontres avec le président français, François Hollande et la chancelière allemande, Angela Merkel. « Il est clair que sur ce point, le président de l'Eurogroupe est tout à fait raccord avec l'objectif que souhaite promouvoir l'Union Européenne. Il n'est plus concevable pour de hauts dirigeants politiques européens que soit sacrifiée toute une génération en Europe. L'idée est bien de raccrocher cette génération à toutes les mesures qui seront prises pour agir ensemble sur la croissance, d'une façon générale, tous les leviers disponibles seront mis à profit pour trouver le bon chemin. »Nous confirmait à Luxembourg un haut diplomate européen. Sur la question de l'Espagne, « Il semble que les mentalités évoluent dans le pays, le tout est que le pouvoir politique espagnol soit à présent en mesure de faire force de pédagogie pour expliquer sa stratégie. En fait on s'écarte toujours plus d'une demande d'aide comme l'an passé, la situation des marchés étant sensiblement différente pour devoir exiger un programme d'ajustement, que certains annoncent comme imminent. Une réelle évolution est palpable dans les récentes conversations, cependant les ministres de la Zone euro restent très vigilants. Ils devraient en profiter pour examiner les mesures d'austérité et les réformes récemment décidées par le gouvernement espagnol pour l'aider dans sa nouvelle stratégie. » Selon cette même source. Pour la Grèce, il y a une volonté de prendre en compte les récentes inquiétudes du ministre grec Antonis Samaras: « Elles feront l'objet d'une logique attention particulière, elles seront mises en parallèle avec les récentes évolutions sur les exigences de la troïka et les efforts accomplis par le gouvernement, mais sur ce point il ne faut pas s'attendre à des annonces à Luxembourg, des éléments sont encore attendus pour y parvenir. Il n'est pas certain que ceux-ci soient à notre entière disposition pour le sommet des 18 et 19 octobre à Bruxelles, cependant la question conservera toute son importance et donc la bienveillance des autorités de compétences qui agissent sans relâche à l'image des ministres qui seront présents à Luxembourg pour le lancement du Mécanisme européen de stabilité. » A suivre...





Photographie: tous droits réservés

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen