UMP: L'affaire Karachi s'invite aux débats!



                                           
                                   L'art de savoir nager en eau trouble?




Il y avait longtemps que Finance Offhore ne s'était plus intéressé à l'affaire Karachi, il faut dire que l'actualité de ces derniers mois était focalisée sur d'autres grands dossiers. Ce n'était pas sans compter sur le travail de ces juges qui ne manquent pas de s'intéresser au volet financier de l'affaire et les fameuses présumées rétro commissions illicites suite à la vente de sous marins par la France au Pakistan.
 
Nicolas Bazire, un proche de Nicolas Sarkozy, a été mis en examen lundi pour recel d’abus de biens sociaux dans l’enquête sur une supposée corruption en marge de contrats d’armement et de la campagne présidentielle de 1995...


"Croire en la France!"

Une nouvelle qui vient nous rappeler qu'un triste attentat est à l'origine de l'affaire, « Un attentat ou des personnels français et étrangers de la DCNI (Direction Nationale des Constructions navales internationales) devaient perdre leur vie dans des conditions atroces. Les familles sont en droit de connaître un jour cette vérité sur l'origine même de cet acte odieux. Promesse non tenue de rétro commissions pour arroser des intermédiaires liés à la vente? Attentat politique d'intégristes musulmans?... Tout un ensemble de questions sans réponses à ce jour! » Dans ce dossier, la vérité est comme cette bulle d'air qui remonte à la surface, « ... y faisant des cercles qui sont autant d'hypothèses de travail pour la justice. » Un juge est bien décidé à trouver ce lien qui lui permettra de définir l'usage présumé de ces rétro commissions, vous savez le fameux présumé financement politique d'une campagne présidentielle du candidat Balladur, dont les premiers cercles contestent l'idée en rappelant les nombreux efforts de certains militants pour vendre quantité de tee-shorts floqués du « Croire en la France »et autres gadgets « à 500FF pièce! » (?) « Ce que certains aiment à rappeler pour expliquer les nombreuses coupures de 500 F qui remplissaient les valises qui intéressent tant la justice! »Aujourd'hui, c'est Nicolas Bazire, l'ancien « dir de cab »de Balladur qui se retrouve dans le viseur d'un juge qui veut connaître certains détails sur certaines rémunérations de collaborateurs extérieures du cabinet du candidat Balladur, on pense Spin Doctor, et peut être un peu plus... Car le dossier est loin « ...d'être abandonné, mieux, il y a des vents contraires qui remettent certaines thèses au goût du jour! Il ne serait pas surprenant qu'un grand déballage soit si proche, tant le climat au sein de l'UMP se dégrade... «  entre certains premiers cercles. » L'élection à venir du nouveau président serait « une occasion de voir certaines langues se déliées, si ce n'est déjà fait! »


Cumulonimbus...

François Copé fait l'actualité comme ami de Ziad Takkiedine, intermédiaire présumé de cette vente d'armes, à savoir les sous marins français au Pakistan, il est ce candidat à la présidence de l'UMP qui est face à l'ancien premier ministre Fillon, « Un homme qui compte encore de bons fans là ou il le faut, ...quand il le faut!» (?) « Lui au moins, n'est pas dans un diaporama avec Ziad Takkiedine, nageant dans une piscine d'un bleu si immaculé! » François Copé, lui, n'en démord pas, il revendique publiquement son logique libre choix pour ce qui est de ses amis. « Un homme de valeur, un ami se doit présent dans les bons comme les mauvais moments... » Car depuis le temps des amitiés ensoleillées, pointeraient pour certains observateurs toujours éclairés, quelques beaux « cumulonimbus, les biens nommés! » Mais bon, « l'homme ne se démonte jamais en version cathodique, il recadre en évoquant son jeune âge lors de cette élection et son rôle très mineur dans l'élection, mais n'insiste pas sur cet autre âge, celui de la raison que certains  ...aiment à penser pour si bon nageur en eau trouble. » Aujourd'hui, le débat est feutré entre Fillon et Copé, « Pour cause, ils rament pour la même barque, un parti politique qui se partage entre deux lignes directrices. Une clairement toujours plus à droite que la droite, « Celle qui se veut toujours plus forte!» et une autre, plus consensuelle, «Ouverte, recentrée sur ses fondamentaux! A l'image de l'ancien premier ministre qui ne s'est jamais caché sur le besoin d'ouvrir si belle famille à d'autres vérités, comme le centre de l'échiquier politique français... »

Aujourd'hui l'UMP se montre telle qu'elle est, divisée et finalement si faussement rassemblée, laissant place à un corpus d'une génération montante qui ne fait pas toujours l'unanimité, « certains transfuges irritent au plus haut point certains gardiens du temple... »


Société écran...

Pour ce qui est du dossier Karachi, nous allons voir comment les juges "implémenteront" toutes les dérives, elles sont nombreuses dans ce dossier de l'affaire d'état. "Depuis la création d'une société écran au Luxembourg en passant par les valises portées par un proche de l'équipe de campagne qui s'en est ouvert aux juges, à une autre valise rapportée par un homme « d'affaires » de retour d'une visite en Libye, au pire moment de la déconfiture d'un certain dictateur". Vous retrouverez ici les nombreux liens des articles en référence à cette affaire d'état. Pour ce faire allez dans notre volet archives et tapez Karachi, une liste assez complète vous permettra de mieux comprendre le dossier. A suivre...








 

Photographie: Tous droits réservés
Finance Offshore. Tous droits réservés 2012

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen