Tuesday, May 22, 2012

Eurogroupe: François Hollande imposera sa ligne!

Tags


François Hollande ...préside! 


Un voyage officiel aux États-Unis plus tard, ...le président est de retour. Celui qui s'était vu notifier une certaine "feuille de route" par la chancelière Angela Merkel et consorts, nous revient toujours plus décidé à faire respecter... le choix des français! Loin de l'austérité inspirée en principe acquis, le président Hollande veut imposer sa ligne pour miser sur la croissance. La nomination du poste stratégique de chef de l'Eurogroupe sera un élément déterminant de la capacité réelle du nouveau président français. Loin de remettre en cause les qualités d'un Wolfgang Shauble, il veut  pouvoir se ménager un espace propice au consensus pour cette nouvelle logique portée par la France... "L'épreuve du choix sera  au programme de la prochaine réunion Ecofin, il faudra bien que le sujet soit évoqué, même si le calendrier retient plutôt mi-Juin... (...) Il faut que cette nomination s'avère comme le marqueur d'un respect équitable de la logique du président français. Depuis son élection, nombreuses capitales européennes attendent des gages sur la fin d'un directoire franco-allemand." Pourtant ce sont bien ces deux états qui risquent le plus dans cette crise de la dette...

Il y a une urgence pour confirmer que la Grèce gardera toute sa place au sein de la Zone euro, mais qu'il faille travailler toujours et encore sur la piste des réductions des nombreux déficits abyssaux n'est que vérité partagée... De retour du G8, le président Obama croit à cette nouvelle posture de l'état français qui se veut plus consensuel aux yeux des américains. Les États-Unis regardent comment le président français peut s'imposer dans cette nouvelle partition "qui se joue à guichet fermé, Angela Merkel étant toujours aussi droite dans ses bottes!..." 

Au sein de l'Union européenne, de nombreux leaders politiques  se demandent s'il n'est pas temps de concevoir un nouvel équilibre dans les rapports qui conduisent aux décisions de l'Eurogroupe: "Depuis que Jean-Claude Juncker dirige, on semble toujours plus proche d'une chambre de compensation pour les seules décisions d'un couple franco-allemand. La version merkozy étant remisée, souhaitons juste de ne jamais devoir supporter une version merkollande! " Le couple franco-allemand est un moteur indispensable de la construction européenne, c'est incontournable...   "Mais il faudra ces aménagements pour que se normalisent les questions d'équité, en Allemagne tout n'est pas rose!" L'opposition gagne du terrain, "De région en région, Angela Merkel se trouve ainsi confrontée à l'austérité... du vote sans pitié!" 

A ce rythme, la chancelière allemande devra peut-être "plier bagages...  en 2013!"   Le président français est conscient du besoin de concilier toutes les vérités , pour la presse allemande: "Il ne peut que donner quitus à ses nombreuses promesses de campagne,  celles qui imposent un retour à la croissance pour... se voir financer!" (...) "Il faut garder à l'esprit que des différents sont sérieux, comme les euro-obligations, la voilure de la BEI, du MSE et les différents habituels avec la BCE..."   A suivre.



Photographie: Tous droits réservés



 



Finance Offshore © Copyright 2012   Tous droits réservés.