Posts

Showing posts from March, 2011

Tunisie: La France et Boillon, avants postes de la démocratisation!

Image
Après un démarrage complexe, son excellence Boris Boillon donne de sérieux gages à la démocratisation.





Finance Offshore a largement évoqué le gel des avoirs du clan Ben Ali et consorts, mais désireux de voir l'évolution sur le terrain, nous nous intéressons aujourd'hui à cet avenir qui se construit au jour le jour...
On le sait tous, l'ambassadeur de France à Tunis est arrivé dans le pays dans un contexte  particulier. Il y avait une problématique liée à l'image de son ministre de tutelle, M.A.M, Michelle Alliot Marie empêtrée dans des amitiés que certains jugeront encombrantes...  Devenue inaudible sur la scène internationale, la ministre sera écartée du gouvernement, comme un signal fort de la part du président français Nicolas Sarkozy, désireux de montrer sa volonté de poursuivre son action pour aider les pays qui sont dans la plus belle lutte qui soit, celle pour  la démocratie. Pourtant, celui qui devait faire l'actualité en pleine révolution tunisienne du prin…

Eurogroupe/ Portugal: Socrates, petit joueur... grande claque?

Image
Socrates, un premier ministre démissionnaire qui aurait la "cabessa" dure!  (tête:ndlr)


Au Portugal, l'ambiance est aux réglements de comptes! Depuis plusieurs mois l'Europe regarde la situation de ce pays qui  s'aventure dangereusement dans un entêtement sans précèdent.  Alors que Standars and Poor's vient de flanquer le pays d'un BBB, le premier ministre démissionnaire Socrates fait les "frais" d'une situation politique intérieure détériorée.

Logiquement
L'Eurogroupe et le Conseil Européen se disent prêts -logiquement- pour intervenir et assurer une sortie moins dramatique au pays, mais le Portugal pense pouvoir assurer ses arrières tout seul comme "un grand qu'il n'est plus en rien!" (ambiance...).  Et ce n'est sûrement pas du côté du bon peuple qu'il faut trouver la mauvaise volonté ainsi affichée, bien au contraire: "Ici on est conscient que l'entêtement du gouvernement qui est bien à l'origine d…

Catalyst for Jawboning

Over the last several days, the Fed has trotted out multiple spokesmen to suggest there might not be another round of trash credit creation (quantitative easing). The Dallas Fed's Fisher came out on Tuesday and suggested the program should not be extended when it ends in June and that things may already have gone too far. Lockhart of Atlanta stated "it's a high bar" in response to questions about QE3. Minneapolis' Korcherlakota stated the economy would have to "worsen materially" to extend the bond market manipulation. Finally, Plosser of the Philadelphia Fed recommended not merely stopping or even reversing the bond buying but also raising interest rates.

The central bank should set a pace for selling its mortgage and Treasury holdings in conjunction with raising interest rates, Plosser said today in a speech in New York. He suggested selling $125 billion for every 0.25 percentage-point rise in the benchmark rate to almost eliminate $1.5 trillion in ban…

Federal Debt and the Bank of Timmy

There has been much breathless discussion lately surrounding the national debt ceiling as total government debt approaches the legal limit. Treasury Secretary Timothy Geithner said there was "no alternative" and threatened Congress with unspecified "catastrophic" consequences if the limit was not increased. Of course, he is merely following in the tradition of terroristic threats by corrupt Treasury officials.

But just as the implied threats of martial law were used by Henry Paulson as cover for one of the biggest thefts in history, we must now ask what lurks behind the current spate of threats out of Treasury? Paulson lied about what the TARP was to be used for - which is why he demanded immunity in advance. Geithner is lying about the need for an immediate increase in the debt limit. What is being hidden is many activities that aid speculators and bureaucrats that will have to end if the limit stays in place.

In the real world there is a problem that a lot of money…

Panic Room

We will be breaking from our normal practice of commenting on economic issues to address something that is bigger and more important today. That is growing panic over radiation from Japan. Trace levels of radioisotopes have been detected in water and food near the Fukushima plant site. In one case, it exeeded the legal limits so if you are in Japan, you should take some precautions - and especially so in Northern Japan. The governments involved have no one to blame but themselves since they have destroyed their own credibility and many people won't believe them even when they tell the truth. As of today, the truth is this:

There is no threat of radiation in North America and with a couple tiny of exceptions, there is no measurable increase above background levels.


One of the sources I see quoted often by the panic-mongers is Radnet - a data gathering program of the EPA. But most people have no idea what the data means and there are many problems with the data itself. The most…

Campagne Sarkozy financée par Kadhafi, fantasmagorique?

Image
Kadhafi affirme avoir les preuves de sa contribution financière pour la campagne Sarkozy...




Nous évoquions sur Finance Offshore le détail des nombreuses décisions pour bloquer les avoirs douteux libyens dans le monde et donc en Europe, mais pour Kadhafi, le président français aurait bénéficié lui aussi de certaines largesses...  Après le fils, le père! Depuis quelques jours le clan Kadhafi monte au créneau pour attaquer le président français. Coup de bluff, vérité? La question reste posée...
En effet le "guide" Kadhafi persiste et signe dans ses accusations déjà relayées par son fils la semaine passée. Il précise que lors de la visite "du ministre de l'intérieur Sarkozy sous cette même tente (celle ou se tient l'interview:ndlr)""que l'opération se serait décidée!". Il parle lui aussi d'une aide financière, des transferts de sommes d'argent (?) dont son fils avançait vouloir donner bientôt "tous les justificatifs en sa possession…

Eurogroupe: Juncker contre l'option franco-allemande du pacte pour l'Euro!

Image
L'option franco-allemande: "des vagues qui font des vagues" pour Jean-Claude Juncker!

Depuis quelques semaines, le "pacte pour l'euro" qui se voulait comme "la solution pour accélérer les réformes économiques" au sein de la zone Euro devient le dispositif de "toutes les discordes..."
Le premier qui monte au créneau ne cache pas que l'option franco-allemande adoptée sous la pression n'apportera "aucune valeur ajoutée"et risque...  "d'échouer!" Pour Jean-Claude Juncker, premier ministre luxembourgeois et président de l'Eurogroupe, "tout existe déjà".(...) "Je reste impressionné que des débats soient ainsi lancés comme des vagues déferlant sur les plages européennes, sans que l'on voit pourquoi les vagues font des vagues". Car pour certains autres ils fallaient plutôt "élever les digues",Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ne partagent pas "l'ironie affichée du premie…

RTL Group: Optimisme ...de rigueur!

Image
L'Ebita de RTL Group dopé par les marchés publicitaires.


 Le groupe européen basé à Luxembourg RTL Group, contrôlé par le groupe de médias allemand Bertelsmann  affiche des résultats pleins de promesses...
 Le bénéfice net du groupe a -triplé- l'an dernier, à 611 millions d'euros contre 205 millions en 2009. Son Ebita (bénéfice d'exploitation: ndlr)  a bondi de 40% à 1,1 milliard d'euros, "une progression plus que  notable ", et son chiffre d'affaires de 8,4% à 5,6 milliards d'euros.
 Après avoir été enferré dans "un marché sur fond de crise économique", le groupe peut se prévaloir d'une réelle reprise de ses fondamentaux, les bons résultats des différentes régies publicitaires intégrées de RTL Group comme IP(Information et Publicité:ndlr) sont à l'origine de la progression notable de l'Ebita du groupe, "une progression supérieure de 10%" des "projections les plus optimistes"  des principaux analystes finan…

CLEARSTREAM/NYSE EURONEXT: Le congrés américain inquiet sur les fonds iraniens.

Image
A Luxembourg, on sait depuis longtemps que les fonds iraniens présentent un risque pour la fusion...


C'est au restaurant que le sujet refait surface, mes amis de la place financière de Luxembourg ne cachent plus leur réelle inquiétude sur la tournure des évènements...
"Aux States, c'est le bordel, le congrès américain est secoué par une fronde en règle des républicains, on ne sait pas ou l'on va, mais on y va, c'est certain!"

En effet dans le cadre de ce qui est considéré comme la plus importante fusion réalisée à ce jour dans le secteur financier, de nombreuses voix s'élèvent pour que l'administration Obama s'intéresse sur les possibles futures relations commerciales de la Bourse de New-York. Les républicains et même certains  démocrates -dans la coulisse- ne veulent pas de liens avec le régime iranien et ses différentes entités...
Pour certains proches de l'affaire: "Inconcevable de pouvoir tenir une posture sur la scène internationale vis…