Zone Euro: Sarkozy et son G20 ridiculisés par Luxembourg!


 " Une coquille vide? "




"FINANCE OFFSHORE" s'intéresse depuis très longtemps aux relations du président français, Nicolas Sarkozy et "l'état vedette du offshore" de la Zone euro, le Grand Duché de Luxembourg  (deuxième place mondiale des Hedges funds)"...petit état ou les grandes langues se délient!"

Depuis que la Zone Euro se retrouve "piégée dans la crise de la dette", le président français  oeuvre sans relâche dans la lutte contre l'optimisation fiscale obscure "et ce depuis le G20 de Londres en 2009!" Dont un fidèle supporter nous précisera sur le Luxembourg: "Cette verrue tentaculaire et sournoise au sein de l'Union Européenne qui continue son travail "comme un cancer" dans la coulisse pour mettre à mal toutes les initiatives qui veulent préserver l'idéal de l'Union, l'équité qui prévaut à ses fondamentaux."(...) "Celle même des pères fondateurs de l'Europe, dont le franco-luxembourgeois Robert  Shuman...  Un père fondateur dont les nobles idées sont  remisées comme jamais par Jean-Claude Juncker!"(...) "Etat luxembourgeois qui se prend à rêver de devoir gérer les garanties des futurs actifs du plan pour la Grèce et ce au nez du futur fonds de stabilité de la Zone Euro!..." (Trés remonté!)

" Ce même Grand-Duché   qui spécule avec insolence et  abondance!" sur l'accord signé entre l'Allemagne et la Suisse, cet accord qui donne une "nouvelle jeunesse au (sacro-)saint secret bancaire!", celui que Luxembourg voit déjà comme un acquis qui devrait résister "facilement d'ici à 2013 " aux attaques du président français, "un président fragilisé comme jamais par son peuple!" (...) "ses listes de l'OCDE, ses critiques acerbes, infondées, ridicules et donc inutiles..." Un président qui sera expulsé par le bon peuple de France aux prochaines élections!..."

Secret

En effet, coté Luxembourg, on croit pouvoir répondre: "Attaquer le Luxembourg, un petit état exemplaire, au dessus de tous ses voisins, toujours incapables de faire "leur révolution fiscale", "ce pragmatisme qui devait leur empêcher toutes les délocalisations!", "le chômage!" (dont le Luxembourg dispose d'un des taux les plus faibles de la Zone Euro), "Voisin comme la France qui voit la fin de la croissance! Qui se souvient en France des promesses de Sarkozy en 2007 sur la croissance?" " Cette France d'un Sarkozy qui voit le nombre des pauvres augmenter comme jamais, ce président du "Fouquet's" incapable de maintenir l'emploi, enlevez le Luxembourg à la Lorraine voisine et, vous pourrez compter un taux de chômage six à dix fois supérieur en région Lorraine! (De trés nombreux travailleurs frontaliers font la route de la Lorraine voisine pour gagner leur vie au Grand-Duché). "Le Luxembourg  a son secret bancaire, et alors!"(...)  "Combien de politiques français sont venus ici pour faire leurs "bonnes" affaires"? Oui et les affaires justement, faut-il préciser l'affaire Karachi Gate? "(Vente des sous-marins Agosta  de la France au Pakistan)  "Qui est venu "installer" via une officine douteuse" (de la DCNI ex direction des constructions navales internationales) "un bureau à Luxembourg pour organiser les "rétro-commissions à destination des politiques français... Et quels politiques?" (Ambiance).

Seul

A Luxembourg, le sujet est sensible, nombreux sont ceux qui tiennent une rancoeur particulièrement tenace au président français, celui qui visait cet état de "tous les superlatifs..." Depuis que la Suisse et L'Allemagne se sont embarqués dans un accord fiscal qui pour certains luxembourgeois  "met au placard les accords de l'OCDE!" (ndlr:D'autant plus surprenant que le Luxembourg vient d'obtenir de bons résultats sur la question par le Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales, c'est à dire l'échange automatique d'informations visé par le dernier bilan d'étape de l'OCDE...). Cependant les commentaires fusent toujours pour "descendre" le président français qui dirige le G20. Certains vont plus loin, "Les prochains rendez-vous du G20? (en 0ctobre et Novembre)  ...une  coquille vide!", car "Sarkozy, après l'accord de Merkel et les Suisses, sera bien -seul- pour attaquer les états qui font de l'optimisation fiscale!". Toujours   selon nos intervenants rencontrés à Luxembourg,  "Une édifiante démonstration de l'intelligence à la luxembourgeoise!" , "Celui  d'un modèle macro-économique qui fait ses preuves en pleine crise de la dette!", "Chez nous,  à Luxembourg, si on résiste plus que partout ailleurs, il y a une bonne raison!... Si monsieur Sarkozy ne comprend pas, qu'il se pose les bonnes questions, il devrait pouvoir avoir un  début de bonnes réponses!" (Ambiance II)

A Luxembourg, l'effondrement de la Zone Euro ne serait pas la résultante des "Paradis fiscaux visés par le G20 et l'OCDE, ou ses autres états assimilés comme tels en Zone Euro!" , mais bien plus "le fruit de l'incompétence de certains "chefs d'états bien trops moralisateurs!", qui se seraient "clairement trompés de cible lors des G20 successifs depuis la crise de 2008!"

A genoux

Mieux, pour d'autres: "Pour trouver des liquidités, Sarkozy et consorts viendront se mettre à genoux dans les différents temples de l'optimisation fiscale encore présents en Europe, comme notre Luxembourg! Angela Merkel vient d'ouvrir la brèche avec l'accord signé avec la Suisse, ...une femme pragmatique, qui fait ses comptes, elle!" "Président français qui taxent les entrées de parcs pour enfants et sodas pour renflouer ses caisses..." "Laissez moi rire! (...Il rigole.) en augmentant le prix du tabac en France, on gonfle nos caisses, celles qui nous payent nos fonctionnaires!" (Au Luxembourg, loin des orientations de la commission de Bruxelles en matière de santé publique), le cancer n'est pas une priorité nationale, on encaisse les euros des voisins qui viennent en nombre acheter les cigarettes)... "Les prix parmis les plus faibles de l'Europe!" Luxembourg, exemple du pragmatisme économique qui compte quelques 500 000 habitants et vend l'équivalent tabac d'une population de 6 millions d'habitants!" Le carburant y est également d'un prix inférieur à ses voisins. Pour de nombreux économistes, l'état luxembougeois profite sur "tous les tableaux!" des faiblesses de ses voisins mais ne manque pas sans état d'âme et avec conscience "de retirer les bourses d'aides aux étudiants enfants des travailleurs frontaliers, histoire de faire un maximum d'économies! A Luxembourg, pas de petits profits..." "Une décision défendue bec et ongle en personne par le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker qui cumule l'intéressante fonction de chef de l'Eurogroupe!" Ce que certains observateurs jugent comme "un comble!" Le président français et le premier ministre Belge se seraient là aussi étranglés en apprenant "la si bonne nouvelle"  par des ressortissants excédés par si belle considération...Un député qui devait annoncer la persistante inflexibilité du premier ministre luxembourgeois avouait ne pas comprendre "Cette haine visant des gosses de personnes qui font jusqu'à quatre voir six heures de route par jour pour bosser au Luxembourg!"  .Selon cette même source à Luxembourg: "Certains frontaliers, membres éminents d'une importante institution européenne (présente à Luxembourg) s'occuperaient très sérieusement du dossier..." "Les états voisins se sont promis de rendre "la monnaie de la pièce!.." "  

Juncker

Deuxième place mondiale pour les Hedges Funds, Luxembourg s'est orienté dans cette filière dès la fin annoncée du cercle vertueux de la métallurgie. Stratégie s'offrant les conditions d'une fiscalité "comme clairement volontairement opacifiée"  jugée par l'OCDE et ses fameuses listes, pays disposant d'une position trés avantageuse, "Véritable et principale raison de la fulgurance de la place de Luxembourg!" celle qui suscite "La jalousie et les levés de boucliers depuis la crise de 2008/2009!", "Ici Madoff utilisait le fameux "pragmatisme local" pour ses différents montages, Lux Alpha s'est vite retrouvée dans le collimateur de la justice américaine, les organes de contrôle de l'état  luxembourgeois se sont bougés...  qu'après les salves sur la Suisse!" Nous précisera un éminent économiste qui croit savoir que "Luxembourg courbe surtout l'échine dés lors que la menace se fait d'autant plus lourde, à l'image des sommes pharaoniques que pouvait exiger les Etats-Unis dans le cadre d'un procès retentissant et donc lourd de conséquences pour toute la place financière, son image altérée...". "On peut se surprendre à voir le Luxembourg qui annonce se réjouir de l'accord germano-helvète et ne pas exclure -trés officiellement- vouloir en tirer "meilleur profit" comme sur la question des liquidités qui "devraient faire défaut..." C'est dire le peu de cas que fait Luxembourg pour la problématique de la Zone Euro, une signature des états qui tirent profit en général des difficultés de leurs voisins..." (...) Le chef de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker ne manque pas de tirer certaines bonnes ficelles dans la coulisse, il s'était fait fort d'organiser le mini sommet entre Suisse, Autriche et donc Luxembourg pour faire obstacle aux objectifs du G20 de Londres sur la fronde contre les paradis fiscaux et donc le secret bancaire... Allant jusqu'à comparer celui-ci au secret médical! Taclant sans relâche le président de l'OCDE qui devait dresser le portrait de la réalité de la place luxembourgeoise et ses "belles pratiques" Exercice rendu d'autant plus efficace par les nombreuses ramifications entre les différents paradis fiscaux identifiés par l'OCDE...  "Il n'est pas rare de trouver des adresses à Luxembourg dans une société planquée sur une île entre deux cocotiers!"  ce qui serait "Une fumisterie orchestrée depuis Luxembourg pour protéger les pratiques de sa place, rien de plus!" (Ambiance III) "On peut comprendre que le président  Sarkozy s'étrangle à voir un Jean-Claude Juncker qui voulait le poste de président du Conseil de l'Europe, on s'étonnera d'autant plus alors que le choix s'est porté pour maintenir cet homme à la fonction de président de l'Eurogroupe en "lot de piètre consolation", nombreux s'amusent encore de cette farce!" (...)"Certains pensent qu'il fallait mieux le garder à cette fonction pour profiter de sa dualité devenue notoire... Il cumule tellement d'évidences!" Jean-Claude Juncker  a déjà donné son sentiment sur l'idée d'un gouvernement économique européen, version franco-allemande: "Il ne faut pas considérer "qu'un gouvernement économique crédible en Europe puisse se réunir deux fois par an et (que) par enchantement, le reste de la planète, surpris, étonné, admiratif, s'agenouille devant une réunion bi-annuelle", a précisé M. Juncker lors d'une audition devant le Parlement européen...

Petit joueur

On le voit, le Luxembourg n'en finit pas de cristalliser les bonnes occasions d'un débat sur le secret bancaire, les pratiques qui contribuent au désordre ambiant de la Zone euro, mais pas seulement. La montée en puissance du Luxembourg pour profiter des difficultés de ses voisins risque de s'amplifier dans les mois à venir, le G20 s'orienterait vers une nouvelle salve sur les paradis fiscaux, les hedges funds...  "L'occasion de voir comment les volontés affichées du président américain Obama et celles du président français Sarkozy pourront aboutir vers un renforcement des précédents opus qui font l'objet des plus vives critiques!". Il ne faut pas être docteur en économie pour comprendre qu'une forme de marche en arrière se profile par rapport aux objectifs du G20 de 2009. Sous couvert de la logique des accords signés entre états (modèle 26 de l'OCDE), "certains profitent de la crise de la dette pour faire force d'imposer  un modèle d'imposition alternatif à l'échange automatique d'informations!"(...) "Ficelle un peu grosse qui nécessitera des explications!" "Petit joueur, grande claque!" Tel serait le programme retenu pour ceux "qui planchent déjà pour la présidence du G20, une annonce devrait "remettre certaines pendules à l'heure!" Les premiers rapports commandés qui se font jour (tous comme ceux de certaines ONG), sont édifiants pour certains états européens qui risquent de payer leur double jeu au prix fort..."  (...) "En haut lieu, les éxigences se précisent!" A suivre.




Auteur: L. Van Halphen
Photographie: Tous droits réservés

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen