Monday, June 6, 2011

Dominique Strauss Kahn: "Not guilty"...

Tags





                                    "L'audience actuelle à valeur de notification des charges..."



L'audience de ce 6 juin est déterminante pour les prochains rendez-vous judiciaires de Dominique Strauss Kahn. L'ancien directeur général du Fonds monétaire international devait comparaître à 9H30 (heure de New-York).

Pendant moins d'une dizaine de minutes, Dominique Strauss-Kahn, sans  surprise ou  "élément contradictoire" de dernière minute, annonce son intention de plaider "non coupable" ou "not guilty" à Michael Obus qui pointera la prochaine échéance le 18 juillet:  "A 14H00, sous toutes réserves et en fonction, "...des aménagements seront possibles pour ce qui est de l'horaire..."

Benjamin Brafman et William Taylor nous l'assurent depuis plusieurs jours, leur client sera "acquitté!".  Forts d'une conviction inaltérable, les avocats de Dominique Strauss  Kahn semblent prêts à nous démontrer que leur client  n'est pas ce "monstre pervers" parfois évoqué dans la presse trash américaine. Paroles de lawyers, les deux avocats disposeraient "d'éléments importants" pour ébranler le dossier d'accusation et remettre,  selon certains observateurs: "  " ...certaines pendules à l'heure!"  "

Cyrus Vance, le procureur démocrate élu en 2009 dispose, -lui aussi-  d'éléments de preuves "sérieux" contre l'accusé.  Affirmant "haut et fort" que les charges contre DSK sont "extrêmement sérieuses" rejoignant ainsi  les premières déclarations du chef de la police,  qui précisera dés le début de l'enquête: "le témoignage de la plaignante"  était " hautement crédible!" .


Nul doute que cette nouvelle comparution  dite  "audience de procédure"  devant la cour criminelle de New-York va permettre de fixer le "calendrier des futures audiences". Finalement  un "échange technique" de tous les principaux "éléments utiles" entre les différents protagonistes judiciaires du dossier.

Le système américain étant "accusatoire" et "non pas inquisitoire", les éléments de preuve seront au centre des "futurs débats".

Nafissatou Diallo fera l'objet de toutes les attentions, comme celles du procureur Cyrus Vance dont le travail -logiquement bienveillant- consistera bien "à protéger la crédibilité" qui, selon certains,  sera -forcément- mise à mal par toutes une série d'investigations...  Point souvent relaté par des commentateurs qui évoquent les investigations  comme celles de détectives privés " ...pour le compte de la défense!"

C'est dire l'importance des "témoins directs" de la "scène du crime supposé", ceux qui feront peut être cruellement défaut... Les fameux "témoins clefs" qui seront peut être "remplacés" par une répartition entre "éléments de preuves formelles"  et cette logique d'un  "parole contre parole", dont les éléments de fond et de droit, seront en partie complétés par "des preuves scientifiques, ...irréfutables" comme "l'ADN... !" Mais à l'instar des contradictions portées par les  nombreux commentaires qui se fondent de certitudes, il faut une prudence extrême, l'ADN peut démontrer des résultats précis, mais pour ce qui est d'une genèse parfaite d'un ensemble de faits, c'est forcément moins évident...

A noter une manifestation "spontanée" de femmes de chambres pour accueillir l'ancien directeur général du FMI: "Nous voulons lever le voile sur des pratiques honteuses qui tentent à se rependre" clament certaines d'entre elles, alors que la semaine passée, un nouveau cas de présumée violence sexuelle dans un autre hôtel  était largement évoqué "dans les principales unes de la presse locale... " Évoquant à nouveau, un "homme de pouvoir, étranger, et très riche". "Nous allons devoir travailler avec un moyen prédictif d'alerte!" Précisera une autre manifestante.  C'est dire que le climat de ce dossier est rendu très complexe par l'actualité récente... 

La déclaration du nouvel avocat de la femme de chambre, M. Thompson, évoque un "dossier solide" parlant "d'une victime dans un état traumatique de réelle souffrance..."  "Souhaitant -logiquement aussi- justice" pour une victime que "ni le pouvoir ou l'argent" pourront "mettre en péril". Vu sa détermination,  cette impression perçue n'est pas moins  altérée,  sa ferme volonté reste ainsi affichée pour défendre la cause de sa cliente! Il ne cache pas qu'il ferait très bon usage  "du témoignage de la jeune dame française", preuve potentielle, -selon lui-, d'un, là aussi - potentiel- précèdent...   Se disant -d'une certaine façon- vouloir rechercher "toutes les autres potentielles victimes en France, dans le monde" et tout autant, les invitant -logiquement- à se manifester pour que justice " ...soit faite!" 

Certains s'étonnent déjà,  que cette potentielle témoin, puisse être -ainsi- tenue comme fiable, dès lors que les faits supposés en relation remontent ...à plusieurs années.  C'est bien ce genre d'éléments qui contribuent à relativiser avec la plus grande prudence, des hypothèses...  toujours plus hypothétiques.

D'ailleurs, si tout en respectant l'équité qui est logiquement, prioritairement due à l'endroit de la victime présumée, il est clairement  acquis que  la défense de la victime du dossier dispose d'arguments forts, pourquoi tenter construire un dossier avec en complément,  des faits supposés antérieurs? 

La gravité -souvent annoncée comme telle- ne suffirait-elle donc pas pour accabler -pleinement- et donc  directement  Dominique Strauss Kahn? 

Les preuves -irréfutables- seraient-elles finalement si ténues au point de renforcer une thèse avec ce besoin d'étoffer un dossier en "allant chercher" des témoins sur des faits autres?

Ce sont  -en substance-  les dernières interrogations les plus remarquées  sur cette affaire que la justice devra trancher!  Son rôle matriciel étant bien de donner une réponse -proportionnée- à -la réalité- des faits, loin de toutes spéculations, comme les plus hasardeuses...



Prochaine étape, le 18 juillet 2011...


Comprendre le futur procès grace à l'excellente infographie en audiovision de l'AFP.
(Tous droits réservés pour tous pays.)

Une infographie qui précise point par point les différentes étapes du procès devant la cour suprême de l'état de New-York, équivalent d'une cour d'assises en France.

Consultez ici le futur procès de Dominique Strauss Kahn.




A suivre...





Le live de l'audience:




Insert Vidéo: BFM TV Première chaine d'info de France.
                    Tous droits réservés pour tous pays.


Photographies: Tous droits réservés.