OCDE/Transparence Fiscale: Forum mondial aux Bermudes les 31 mai et 1 Juin 2011.

Angel GURRIA dirige l'OCDE et intéresse le FMI...
                                       


L'OCDE organisera son forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales, aux  Bermudes, les 31 mai et 1 Juin 2011. C'est le troisième opus de ce rendez-vous important pour tous ceux qui se posent les bonnes questions sur l'évolution de la transparence fiscale dans le monde.


Le forum se veut ambitieux et n'hésitera pas à faire le point sur les récentes évolutions en la matière. Nul doute que l'hôtel Fairmont vivra "son festival", qui de palmes à bonnets d'ânes, devrait publier les fameux rapports d'examens de certains états sur la question...  En effet, les précieux travaux de l'OCDE viendront compléter ceux du FMI (sur d'autres points, à venir) et seront complémentaires des missions préparatoires pour le prochain rendez-vous du G20.


 Le programme annonce trois des quelques thématiques sous forme de questions:


-Quels progrès ont été accomplis dans la lutte contre l'évasion fiscale internationale?


-Les pays sont-ils à la hauteur de leurs engagements en termes de transparence et d’échange effectif de renseignements au niveau des fraudeurs potentiels?


-Comment faire participer les pays en développement?


L'OCDE précise dans son communiqué:

  "Ce sont quelques-unes des questions qui seront débattues lors du troisième Forum mondial qui se tiendra à l'hôtel Fairmont de Southampton, aux Bermudes, les 31 et 1 Juin 2011."

À la demande du G20, le Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales est le principal organe pour promouvoir et assurer le suivi de la mise en œuvre du standard international en matière d’échanges de renseignements à des fins fiscales. Le Forum, installé à l’OCDE, rassemble maintenant 101 pays et juridictions. Lors de cette réunion, le Forum :

-examinera et publiera les rapports d’examens par les pairs sur la mise en place du standard international de la France, la Hongrie, l’Italie, l’Île de Man, la Nouvelle Zélande, les Philippines, Singapour, la Suisse et les États-Unis.

-discutera des moyens d’aider les petits pays et les pays en voie de développement pour mettre en œuvre le standard international, y compris par le développement des instruments multilatéraux et l’assistance technique.

-discutera et adoptera un rapport destiné au G20 sur les progrès accomplis vers la transparence fiscale.

Arguments annoncés dans le communiqué de l'OCDE pour ce forum mondial.


Angel Gurria au FMI ?

    Bien qu'il reste évident que les candidats potentiels ne vont certainement pas se risquer à des effets d'annonces sur une possible candidature à la succession de la direction du FMI, nombreux observateurs cherchent -logiquement-  vers qui le FMI pourrait se tourner pour entrevoir l'intérim ou la succession de son actuel directeur général. 

   Depuis quelques jours, des noms circulent, exercice bien délicat pour ceux qui ne souhaitent en rien voir leur nom associé à la curée médiatique relative à l'affaire du directeur général du FMI que certains souhaitent comme démissionnaire pour faciliter l'organisation, ses missions. 

   Le FMI joue un rôle particulier dans cette séquence troublée de l'économie mondiale, il est logique que certains réfléchissent à la meilleure stratègie qui permettra d'assurer continuité et efficacité au Fonds mondial.

  Certains regards se tournent donc logiquement vers les grandes institutions internationales pour voir quels sont les meilleurs potentiels. 

   L'OCDE est une organisation supranationale qui fait bien partie de ces grandes institutions, dirigée par monsieur Angel GURRIA, d'origine mexicaine et ancien ministre des finances de ce pays. Ce brillant économiste de formation est justement pressenti comme un des meilleurs éléments pour assurer l'éventuelle future succession de monsieur Dominique Strauss Kahn à la tête du FMI, dont les travaux sont notables pour l'évolution de l'organisation.

Pays émergents

   Alors que pour ce même poste, certaines autres sources annonçaient Jean-Claude TRICHET (qui dirige actuellement la Banque Centrale Européenne),  il semble acquis qu'Angel GURRIA,  "l'actuel  dirigeant  de l'OCDE offrirait des garanties supplémentaires, notamment pour les pays émergents, et disposerait d'une réelle capacité pour assurer une continuité aux différentes évolutions du Fonds monétaire international."

   Les américains lui trouveraient les qualités "d'un homme efficient  suffisamment diplomate et déterminé pour faire avancer l'organisation". Angel GURRIA, efficace dans ses missions, plutôt d'un naturel discret, s'était montré particulièrement attaché à défendre les travaux des équipes de son organisation face aux différentes frondes ou pressions organisées "dans la coulisse" par certains états "blacklistés" lors de la dernière crise financière internationale.

 Jugé par de nombreux gouvernements comme un des meilleurs partenaires chargés de faire appliquer les résolutions et orientations du G20 et consorts...  A suivre.  






Pour tous compléments d'informations Forum mondial aux Bermudes:
Division des médias de l’OCDE
M. Matthias Rumpf Tél.: +1 (202) 822-3865, email : Matthias.Rumpf@oecd.org (Washington D.C.).



OCDE:
Le site internet officiel de l'OCDE:
Http://www.OCDE.org





Photographie: Tous droits réservés
© 2011 FINANCE OFFSHORE

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen