Sunday, May 15, 2011

FMI: (Exclusif) Dominique Strauss Kahn victime d'un odieux stratagème?

Tags

    Les observateurs sont partagés sur la teneur des évènements relatifs à l'arrestation ...



Alerte info

Depuis 10 heures non-stop la rédaction de votre site FINANCE OFFSHORE compulse toutes les informations de ses réseaux privilégiés dans les secteurs de l'information financière internationale. Aux Etats-Unis les récentes informations sont considérablement tragiques pour le directeur général du Fonds monétaire international. Des quotidiens américains  parlent à présent de " pratiques méprisantes", "de non-retour atteint", et finalement "de la fin de Dominique Strauss Kahn à la fonction de directeur général du FMI", ce sont les blogs des principaux journalistes de New-York qui montent au créneau sans réelle réserve et donc prudence.


Attentat politique, manipulation,  théorie du complot?

En Europe, son de cloche différent, la théorie d'un "attentat politique" pour déstabiliser "le directeur du FMI très attendu pour d'éminents rendez-vous relatifs à la zone euro" accrédite cette thèse. En effet Dominique Srauss Kahn devait rencontrer ce jour à Berlin Angela Merkel, chancelière allemande, pour évoquer l'épineux dossier grec dont monsieur Strauss Kahn était reconnu comme le plus ardent défenseur "d'un plan pourtant jugé comme le moins pénible pour le peuple grec", au point d'avoir été "capable de convaincre sans relâche les allemands" comme certainement il allait devoir le faire à Berlin aujourd'hui avec Angela Merkel.

"Il y a une pression extraordinaire sur monsieur Strauss Kahn, celle de la situation de la zone euro et cette potentielle candidature à la présidentielle française, sans compter les positions affirmées du directeur général du fonds qui devait faire des annonces cruciales sur la zone euro ce lundi à Bruxelles!" Commentait un observateur américain des les premières heures.

Barbouzerie

"Une barbouzerie n'est pas impossible, un piège n'est pas impossible, il y a des éléments troublants qui peuvent contribuer au doute, comment une femme de chambre peut entrer dans une chambre occupée par un tel éminent client  et y faire le ménage alors que nous sommes dans un hôtel de luxe sans contrainte particulière de disponibilité?" précisera un autre interlocuteur sous couvert de l'anonymat.

"Il est important de respecter la présomption d' innocence qui est due à monsieur Strauss Kahn, dans la coulisse de nombreux pays sont intéressés à voir la chute du directeur général du FMI, toutes les éventualités sont possibles! Il faut faire force de prudence! Il n'est pas impossible que ce dernier soit tombé dans un piège pour le mettre à mal, il y a des éléments qui permettent de se poser de sérieuses réserves sur les déclarations faites à son encontre, il ne serait pas surprenant de découvrir une possible manipulation interprétative! Plus simplement une interprétation à caution sur des évènements en partie jugés comme fondés, mais augmentés du fait du statut du directeur du Fonds monétaire international, toutes éventualités sont pour l'instant toujours possibles!" nous commentait sous couvert de l'anonymat un correspondant habituel du site FINANCE OFFSHORE

"Il risque entre quinze ou vingt ans de prison si les charges retenues sont maintenues lors de l'audience qui se tiendra vers 21H00 (heure française), les faits qui sont relatés dans les médias semblent impossibles pour de nombreux proches collaborateurs et amis, il semble que ce dernier soit la victime d'un complot, cette position doit être considérée comme toujours plausible!" précisera un autre observateur qui conclura que: "Dominique Strauss Kahn  sera libre et conservera son poste que si et seulement le directeur arrive a prouver que les actes relatés sont faux et sans fondement, en l'absence d'éléments irréfutables, il ne pourra pas conserver son poste, et risque une procédure complexe que son statut annoncé de plaidé "non coupable" rendra plus grave de conséquence, c'est en effet à lui de prouver sans équivoque son innocene!" Commentera sous couvert de l'anonymat un autre observateur collaborateur du site FINANCE OFFSHORE

Feu nucléaire


Dans l'entourage personnel de Dominique Strauss Kahn, la défense s'organise sereinement, les faits semblent toujours plus en décalage avec la personnalité de l'ex directeur général du FMI "impensable et inimaginable!" alors que l'étau se referme. Pour la rédaction du site Finance Offshore et ses principaux collaborateurs, "Les faits relatés ne correspondent en rien à l'homme connu et reconnu!" Le rédacteur en chef du site, Didier REMER ne peut "...imaginer un seul instant que les faits graves reprochés à Dominique Strauss Kahn puissent s'avérer aussi précis dans l'horreur rapportée par la plainte, nous ne parlons pas de l'homme que notre rédaction choisissait comme "La personnalité de l'année 2011 du site!", "Tout homme est faillible, à cet égard, notre perception de l'ex-directeur général est infaillible!" devait conclure le rédacteur en chef interrogé par des médias en précisant "ne pas avoir d'imagination suffisamment male placée pour croire en sa culpabilité!" "Les contradictions sont nombreuses, bien que peu adepte des complots, nous savons tous qu'il était vulnérable, certains ne se cachaient pas d'une promesse d'un certain feu nucléaire s'il déclarait sa candidature!" (...) "Notre site était bien informé sur les différentes salves qui visaient le FMI, son directeur général, la crise de la dette de la zone euro et les puissantes attaques qui se faisaient jours ne sont pas pour révoquer notre sentiment d'une possible manipulation!" (...) "La prudence doit être la règle, trop de commentateurs s'emportent dans des logiques scabreuses et dangereuses pour la qualité qui devra entourer les débats qui vont s'ouvrir pour la défense de Dominique Strauss Kahn!".


Prudence

On le voit, la prudence s'impose à tous, il faut éviter de tirer des conclusions qui puissent mettre à mal la présomption d'innocence due au directeur général du Fonds monétaire international.  Depuis quelques heures la théorie du complot prend une ampleur toujours plus marquée. Il faut aussi prendre en compte les déclarations de l'employée de l'hôtel bien qu'elles  assimilent -de fait-  le directeur général du FMI comme un homme qui serait finalement que "pervers et donc prédateur sexuel...!"  comme le répandent déjà avec abondance certains journaux américains! De son côté Dominique Strauss Kahn nie tout en bloc.  A suivre...



Source: Presse américaine/ Correspondants FINANCE OFFSHORE
Photographie: Tous droits réservés