Thursday, May 19, 2011

FMI/ Dominique Strauss Kahn:(Exclusif)Des chefs d'états européens pourraient appuyer la demande de liberté sous caution.

Tags

Dominique Strauss Kahn affirme son intégrale mise à disposition pour la justice américaine.
             




ALERTE INFO -EXCUSIF

Dominique Strauss Kahn, dont les avocats présenteront ce jour devant la court du tribunal de New-York  une demande de libération sous caution, a présenté officiellement sa démission du Fonds monétaire international. Voulant assurer une bonne continuité aux missions de l'organisation internationale.

Il précise son innocence et sa volonté de faires tous les possibles pour la démontrer. Réfutant toutes les accusations portées à son encontre. Selon différentes sources, ses avocats porteront trés certainement la requête avec des avis médicaux motivés. Dominique Strauss Kahn assurant vouloir rester -chez sa fille- dans le quartier de Manhattan à New-York, proposant une caution en cash d'un million de dollars et le possible port d'un bracelet électronique, et réfutant toutes volontés de se soustraire à la justice des Etats-Unis dont les avocats réaffirment ses liens, confirmant ses positions en audience préliminaire.

Dominique Strauss Kahn avait été incarcéré par un jugement qui s'appuyait sur l'éventualité d'une possible  fuite du territoire américain, puis qu'ayant été arrêté à l'aéroport Kennedy le jour des faits, présumés criminels. Le procureur considérant que Dominique Strauss Kahn pouvait s'appuyer sur ses nombreux réseaux pour organiser un départ du sol américain, précisant l'absence de pouvoir d'accord d'extradition, jamais signé entre la France et les Etats-Unis.


Attestations de certains chefs d'états européens sur l'emploi du temps programmé?
 
Cette fuite n'est toujours pas corroborée par les différents éléments contradictoires comme l'emploi du temps officiel de l'ex-directeur général du Fonds monétaire international. Un chef d'état, Angela Merkel pouvant clairement attester au moins  -d'une réunion programmée le dimanche 15 Mai 2011-. Réunion préparatoire d'une mission du directeur général du FMI qui devait se rendre officiellement au siège des institutions de la Commission Européenne de Bruxelles le Lundi 16 Mai 2011, réunion des ministres des finances du board Ecofin et de l'Eurogroupe, dirigé par un autre chef d'état européen,  le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, réunion portant sur la gestion de la dette en zone euro.Information connue par l'ensemble de ses institutions et portée à leurs agendas officiels respectifs au même titre que celui de l'ex directeur général du FMI. Certaines sources tenues confidentielles considèrent que ces personnalités politiques européennes de premier rang pourraient -au moins- confirmer très officiellement l'agenda officiel de Dominique Staruss Kahn, élément de notoriété publique, sans pour autant faire force d'immixtion dans la procédure en cours.

FINANCE OFFSHORE vous présente la lettre telle que reçue par le Conseil d'administration du Fonds monétaire International:




Lettre de démission telle que diffusée par le FMI:




May 18, 2011


Executive Board of the International Monetary Fund

700 19th Street, N.W.

Washington, D.C. 20431

Ladies and Gentlemen of the Board:

C’est avec une infinie tristesse que je me vois obligé aujourd’hui de proposer au conseil d’administration ma démission de mon poste de directeur général du FMI.

Je pense d’abord en ce moment à ma femme – que j’aime plus que tout – à mes enfants, à ma famille, à mes amis.

Je pense aussi aux collaborateurs du FMI avec lesquels nous avons accompli de si grandes choses depuis plus de trois ans.

A tous, je veux dire que je réfute avec la plus extrême fermeté tout ce qui m’est reproché.

Je veux préserver cette institution que j’ai servi avec honneur et dévouement, et surtout, surtout, je veux consacrer toutes mes forces, tout mon temps et toute mon énergie à démontrer mon innocence.

Dominique Strauss-Kahn
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Source: Communiqué: Fonds Monétaire International /IMF Washington
Photographie: Tous droits réservés
© 2011 FINANCE OFFSHORE