FMI-direction: Christine LAGARDE ou Angel GURRIA pour remplacer Dominique Strauss Kahn?

Deux styles différents mais efficaces!

 


    Suite à la démission officialisée de Dominique Strauss Kahn, les yeux se tournent logiquement vers ceux qui pourraient occuper l'éminente responsabilité de directeur général du Fonds monétaire international.

 Les Etats-Unis souhaitent une succession "rapide et ouverte" pour ce poste. Il y va de la continuité des missions de l'organisation internationale selon de nombreux hauts responsables à Washington.

 Deux noms sont largement cités par les nombreux observateurs de la sphère internationale financière et diplomatique: Christine LAGARDE et Angel GURRIA. 

Hasard?
  Un choix partagé par le site FINANCE OFFSHORE puisque les deux noms qui circulent sont tous deux élus "personnalité de l'année du site FINANCE OFFSHORE" , en 2010: madame LAGARDE, et monsieur GURRIA en 2009...  Alors que monsieur Dominique Strauss Kahn est la personnalité de l'année 2011! 

Pays émergents

 La française Christine LAGARDE, ministre français de l'Economie et des finances et Angel GURRA,  (américain du Nord, méxicain) actuel directeur général de l'OCDE. Ce dernier étant jugé plus consensuel "pour les pays émergents et la Chine" selon les dernières informations qui circulent dans les premiers cercles. Nicolas SARKOZY défend sa ministre dont il n'hésite pas à rappeler l'excellent travail  pour les objectifs du G20!  Reposant son analyse sur son parcours professionnel à la tête du plus grand cabinet d'avocats d'affaires "aux Etats-Unis" et la qualité des résultats dans l'exercice des missions qui lui sont confiées. Madame LAGARDE est un rare ministre  toujours confirmé dans ses attributions après l'ensemble des remaniements  des exécutifs gouvernementaux en France.  

Un européen

L' Allemagne souhaite que "soit maintenu un européen à la tête de l'organisation internationale". De nombreux chefs d'états européens travailleraient déjà "sous cap" pour que Christine LAGARDE soit l'option retenue par l'Union européenne. Aux Etats-Unis certains médias mettent en avant le possible passage devant la haute cour de justice de la république française pour l'affaire Bernard Tapie, ce qui rendrait complexe cette nomination qui doit intervenir dans les plus  brefs délais. A Paris on se veut rassurant sur cette éventualité qui ne doit pas être l'argument pour "recaler" la ministre, on parle d'une procédure sans conséquence, bien que l'action est relative à son action en qualité de ministre. A suivre...




Photographies: Tous droits réservés
© 2011 FINANCE OFFSHORE

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen