Tuesday, November 30, 2010

AFFAIRE KARACHI GATE: Vous avez dit bizarre?

Tags


                                                   "Le climat va changer!... "  


Le climat va changer, il neige, c'est un fait, et certains voudraient nous faire croire au retour de l'incroyable homme blanc... comme neige!  Les langues se délient, et sous cape, se prépare un certain  grand déballage! Qui s'en plaindra?



Bon soyons sérieux, les commentateurs vont devoir mettre de l'ordre dans leurs propos, c'est Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée qui nous le demande! Comment ne pas comprendre celui qui "bataille" pour que le président français Nicolas Sarkozy ne soit pas la nouvelle victime de cette affaire Karachi...
Il faut dire que de sources présidentielles "très proches", il y a des journalistes vraiment "cons", pour le coup, certaines vérités ne feront pas de mal à une profession qui se perd dans le besoin toujours moins brillant de certaines rédactions en manque de sensationnel, vous savez, celui qui fait vendre!


Depuis le début de l'affaire Karachi, tout est dit, étrangement rien de nouveau si l' on en croit le président français, qui en "off" demande à la profession de "sortir les documents"...  Certains font des efforts, Mediapart par exemple non exhaustif, mais dans un rythme très particulier, avec cette volonté de laisser certaines langues se délier! De bonne guerre me direz vous. Car aujourd'hui, certains préparent les fameuses listes de cadeaux qui viendront gâter les plus méritants... Ceux qui auront fait leurs preuves par exemple. Car même si de nombreux observateurs pensent tourner en rond, un sentiment se dégage, on avance dans le bon sens! L'affaire complexe au possible, l'est peut-être bien moins que certains semblent vouloir nous le faire croire. Imaginez ce qu'un français très moyen pense, et vous comprendrez ce que le mot évidence devrait pouvoir toujours expliquer. Au départ des hommes qui se posent quelques bonnes questions, ensuite des réponses. Un contexte très particulier qui selon certains, vous invite à trouver des solutions pour "être de la partie", et puis comme de coutume, ceux qui "plus malins" se seraient dit peut-ête un jour: "Regarde moi c'est cons, ils ont les yeux d'un gosse qui rêve devant le sapin!". "Tout ce fric facile, là, comme çà, sans rien foutre ou si peu, ils vont plonger comme ces marins qui tentés par la sirène, venaient boire la tasse!" Comme le disait un bon canard flottant déchaîné ce jour là: "Tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé!" Mais sont-ils tous aussi bons nageurs en eaux troubles, pas sûre, mais vraiment pas sûre... "Je te tiens par la barbichette, cher ami!" Il y a des signes qui ne trompent pas, une certaine méfiance s'installe dans les premiers cercles, ceux qui veulent protéger et les autres, balances "à la petite semaine" qui profitent du climat pour envoyer les fumeuses "boules puantes" qui nauséabondes au possible sont autant de tacles de personnalités qui d'aigrises à cassées veulent régler certains comptes...

 Tiens, c'est bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre!


En parlant de comptes,  on nous dit que certains auraient noyé le poisson, vous savez celui du financement politique occulte avec la "petite histoire des fonds secrets, vous savez l'enveloppe mystérieuse à disposition d'un grand serviteur de l'état qui devait pouvoir couvrir discrètement ses ""faux frais""...". Certains vous diront aussi, que cette "petite largesse républicaine serait devenue le meilleur pare feu pour éloigner un juge qui viendrait, peut-être un jour  mettre son nez dans le dédale d'une potentielle future affaire d'état!" Alors que d'autres vous diront que les rétrocommissions, c'est d'abord l'affaire "d'un arrangement en famille, une devenue bien trop grande famille, qui avait bien des difficultés à nourrir le dernier rejeton désireux, lui aussi, de prendre son envol dans la bataille d'un certain  château!" Ils étaient tous là, devant le sapin: "Ces grandes pièces, quel bordel le chauffage ici! C'est bien la peine de mettre de la feuille d'or partout si on se les gèle! Alors certains commençaient à balancer dans la cheminée certains papiers... Histoire de se réchauffer...  un peu!"


Toujours plus sérieusement on voit bien que dans cette affaire, les hypothèses sont multiples et diverses alors que les preuves sont pour le moins rares, en apparence seulement,  si l'on en croit les médias qui savent jouer, eux aussi,  au boomerang...

Comment ne pas penser à la douleur de ses familles qui doivent se dire, "Et nous, oui nous, qui se préoccupe vraiment et sincèrement de notre douleur? Qui fera force d'un certain courage pour nous dire que nos morts sont aussi les morts de la France, ce pays qui s'est fait fort de combattre les paradis fiscaux comme le Luxembourg, la Suisse, L'Isle Of Man, les îles Caymans ...  Et qui, étrangement  semble incapable de balayer devant sa porte! Si ce n'est la neige... de l'homme blanc. D'ailleurs, si le chevalier blanc pouvait nettoyer un peu plus "ses" écuries, il donnerait toujours plus de crédit à l'image de son château! Après tout, chacun sait qu'il y a aussi des chevaliers qui savent aussi  "jouer de l'épée", prioritairement quand ils le veulent bien...  Problème, il y a toujours ici ou là, des têtes qui ne veulent pas tomber!



"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage!"  

 (Lafontaine "Le lion et le rat".)




Photographie: Tous droits réservés

© 2011 FINANCE OFFSHORE