Paradis fiscaux: L'OCDE annoncera la couleur à Singapour.



                                           Le forum fera le point sur les efforts des paradis...
                                                     (Cliquez sur la carte pour l'agrandir)





FINANCE OFFSHORE  fera le point sur le  forum de Singapour sur les paradis fiscaux, l'ONG OXFAM juge intéressante l' évaluation qui sera  faite jeudi à Singapour par un forum chargé de désigner les mauvais élèves de la lutte contre l’évasion fiscale et le secret bancaire. Bien que jugée positivement l'initiative de l'OCDE devra démontrer son efficacité. En effet depuis quelques mois, de  nombreux observateurs avisés considèrent un certain relachement pour la lutte contre les paradis fiscaux depuis les fameuses listes, la tendance générale étant un certain retour à la croissance. L'objectif du forum de Singapour sera bien de déterminer les bons et surtout mauvais élèves de la rédemption forcée...

 

Pour de nombreuses ONGs, « le véritable test se fera lorsque cette revue concernera les grands pays hébergeant des paradis fiscaux, comme la Grande-Bretagne ». Car il est clair que si les listes produisent certains effets, on peut remarquer que certains centres offshores passent au travers des mesures contraignantes sans réelles difficultés. Le président français Nicolas Sarkozy a déjà annoncé vouloir mettre la question au centre du G20 qu'il organisera en 2011 en France, une priorité inscrite dans le programme officiel!


Cette évaluation, qui a débouché sur l’adoption de rapports sur huit premiers pays lors d’un forum mondial réuni mercredi et jeudi à Singapour, est réalisée par des « pairs », ce qui n’exclut pas « de possibles tractations politiques entre les pays évalués » de quoi mettre à nouveau sur la scène internationale la question des paradis fiscaux.


De plus, « le processus est doublement lent: en un an, seuls huit Etats ont été étudiés, il en reste au moins 92″, précisent les ONGs qui jugent le processus bien trop vague et parlent même d'une stratègie qui serait "aménagée" pour certains états... Ces huit pays passés en revue sont Monaco, Panama, les îles Caïmans et les Bermudes — soit des paradis fiscaux selon le classement du réseau d’ONG Tax Justice Network –, mais aussi le Bostwana, la Jamaïque, le Qatar et l’Inde.



La réunion de Singapour a déjà confirmé que deux d’entre eux n’ont pas réussi ce premier examen: le Botswana et Panama. Le « Forum mondial pour la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales » regroupe 94 pays, sous l’égide de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Dans le sillage de la crise financière, le G20 avait érigé au rang de priorité, en avril 2009, la lutte contre la fraude fiscale. L’OCDE avait alors publié des listes de 42 paradis fiscaux, dont des places financières importantes comme Monaco, Luxembourg, la Suisse ou Singapour.

Photographie: Tous droits réservés.

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen