Monday, October 18, 2010

G20 Seoul/FMI: La reprise économique en péril!

Tags


             "Guerre des changes au futur G20 de Séoul!"




Autel des rivalités

C'est un constat bien amère que vient d'annoncer le FMI, la reprise de l'économie mondiale est à nouveau sacrifiée sur l'autel des rivalités qui s'opèrent dans la guerre des changes. Les Chinois refusent à juste titre de porter le chapeau des problèmes internes spécifiques à l'administration Obama qui peine à retrouver le chemin d'une pleine croissance. Le Fonds Monétaire international (FMI) met en garde les principales économies de la planète qui s'éloignent de l'esprit de coopération qui doit maintenir  la reprise économique mondiale. Pour le FMI la reprise est clairement menacée d'après les conclusions d'une réunion des responsables des banques centrales à Shanghai. 


Reprise en péril

Au départ une conférence sur les nouveaux instruments prudentiels pour éviter les faillites des grands établissements financiers, puis des griefs pendants les discussions parfois tendues... C'est cette véritable guerre des changes portée par certaines banques centrales pour affaiblir le cours de leur monnaie qui deviendra le sujet principal de cette rencontre qui annonce que la reprise est à présent "officiellement" en péril:
"L'esprit de coopération doit être maintenu. Sans cela, la reprise est en péril", a déclaré le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn à l'issue de la réunion en présence de chefs et de hauts responsables de banques centrales de tous les continents. Dominique Strauss Khan est allé plus loin en avant en précisant le ton grave: "Il y a aujourd'hui le risque que le choeur de ceux qui étaient parvenus à dompter la crise financière se dissolve dans une cacophonie de voix discordantes alors que des pays font de plus en plus cavalier seul".  Avertissant que cette attitude jugée irresponsable "allait inévitablement" nuire à tout le monde!". 


Mise au point du FMI


Cette réunion  de Shanghai  est un des rendez-vous qui doivent débattre des mesures efficaces pour renforcer la reprise après la crise financière et consolider le système financier lors du prochain G20 en Corée du Sud (11et 12 Novembre Séoul).   Vendredi et samedi. se tiendra  la conférence des ministres des Finances et des banquiers centraux des pays du G20, rendez-vous qui s'annonce comme l'occasion d'une mise au point par le FMI.


C'est la Corée du Sud qui annonçait craindre que les tensions sur les taux de change ne conduisent au protectionnisme. Mais Séoul s'est vu accuser par Tokyo -à juste titre-  d'être intervenu pour faire baisser le cours du won. Alors que la Chine allait répondre d'une fin de non recevoir aux Etats-Unis qui lui reprochent de vouloir gagner de nouvelles parts de marchés par tous les moyens! La Chine accuse à présent  les Etats-Unis  de faire "tourner la planche à billets" tout en tentant de faire porter à Pékin la responsabilité de leurs difficultés économiques internes!

Pour de nombreux observateurs, les principales forces en puissance mettent leur meilleur pion en avant pour se ménager une sortie, c'est à l'est de l'Asie que les tensions sont les plus fortes. La Chine dépendant toujours moins de la réalité américaine, ce que tous les acteurs de la région ne partagent pas... Chine qui va devoir éviter qu'affluent chez elle des fonds spéculatifs misant sur une hausse du yuan en renforçant toujours plus son contrôle sur les mouvements de capitaux.

De quoi annoncer de nombreux conflits! Le FMI ne s'y trompe pas...



Photographie: Tous droits réservés