Sunday, September 5, 2010

G20 en France: Sarkozy s'enlise dangereusement!

Tags




Le président de la république française Nicolas SARKOZY ne sait plus ou donner de la tête!


 De l'avis de nombreux experts du sérail de la finance internationale, il semblerait bel et bien que  le président français s'enlise dans les affaires! Bettancourt, Woerth, le virage sécuritaire, autant de dossiers qui viennent porter de sérieux revers à celui qui sera charger d'organiser le prochain G20 en France. Pour de nombreux experts "la note du président" est en chute libre. "Il nous a fait tout un beau discours sur la refonte de la gouvernance économique et dans le même temps tout le monde découvre qu'il serait entouré de personnes qui s'adonneraient à quelques pratiques qui laissent pour le moins perplexe voir complètement en colère! Prioritairement pour ceux qui se souviennent de certaines déclarations sur le secret bancaire par exemple!".

Car c'est bien l'affaire Woerth qui va porter le coup le plus rude à Sarkozy qui sera le  chef d'orchestre du prochain G20 organisé en France. Fragilisé comme jamais à l'intérieur comme à l'extérieur, nombreux sont les chefs d'états "qui raillent sous cap" le très médiatique président français... "La morale c'est bien, mais quand on se l'applique déjà à sois-même!" aurait déjà lancé un chef d'état des plus influents en comité restreint à Bruxelles... De quoi irrité l'Elysée qui prend la chose très au sérieux, Claude Guéant (secrétaire général  du Palais de l'Elysée) devant aller faire "un road show médiatique" pour  s'assurer que tout et n'importe quoi ne puisse venir transpercer l'édifice de la stratégie du chef de l'état.

Car c'est bien l'affaire Bettencourt qui entretient avec sa ramification Woerth le climat de suspicion le plus dévastateur à l'encontre de Nicolas Sarkozy et ses premiers cercles. Dans la finance on ne cache même plus  "sa joie" de voir confronté à ses belles paroles celui qui promettait "un autre croc de boucher" à tout l'establishment!  Un certain Nicolas Sarkozy qui aura tant visé avec abondance une profession au pire de la crise grecque en oubliant un peu trop vite l'autre crise... celle des déficits publics!

Pour le prochain G20, il est important que le dossier des retraites soit réglé et que le volet judiciaire Woerth Bettencourt trouve une issue plus sereine. Nicolas Sarkozy joue "très gros", son avenir au "château" est bien dans la balance, car en  France s'ouvre le grand marathon des futures présidentielles de 2012, et "ses nombreux amis" ne semblent plus disposés à lui faire des cadeaux. Le temps du Fouquet's et compagnie semble bien loin, dans la confidence des hautes sphères le doute s'installe! Des grands patrons de groupes bancaires ne cacheraient même plus leur désir de "bol d'air"...  "Le G20 de 2011 devient un casse-tête, Nicolas Sarkozy s'est retrouvé frustré après le dernier opus canadien, certains parlent même d'un président français "mis de coté" qui veut sa revanche!" Souligne un proche du dossier qui enfoncera le clou avec cette remarque de bon sens: "La croissance devrait rester plus à la mode que la répression des roumains ou de notre corporation, comme partout il y a des gens honnêtes et d'autres moins... Sans oublier les politiques!".

Souhaitons que la France sera à la hauteur de l'ambition que son président porte pour le prochain G20 en  novembre 2011, c'est à dire en pleine campagne présidentielle!




Photographie: Tous droits réservés