Thursday, January 28, 2010

Clearstream, de Villepin relaxé! Par Didier REMER

Tags



"Dominique de Villepin peut souhaiter un trés bon anniversaire au président Sarkozy!"





Comme je l'écrivais sereinement dans notre dossier Clearstream sur le site Finance Offshore, l'ancien premier ministre de Jacques Chirac fait l'objet d'une relaxe... C'est donc un jugement conforme à l'esprit même du dossier, il fallait bien relativiser la charge présidentielle à l'encontre de Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy se posait une question en s'étant constitué partie civile, il a sa réponse!
Cette décision ouvrant "un boulevard" pour 2012 à Dominique de Villepin, après l'énoncé du jugement, l'ancien Premier ministre s'est déclaré prêt à "servir les Français", en exprimant à la sortie du tribunal sa volonté de "tourner la page".
Ironie du calendrier, c'est le jour de l'anniversaire du chef de l'Etat qu'aura été tranchée cette affaire au combien "nébuleuse", trois mois après un procès retentissant, aussi complexe que sensible, qui a rapidement pris la tournure d'un duel politique entre le président de la République et son ancien patron à Matignon alors qu'il était ce "bouillonnant" ministre de l'intérieur de Jacques Chirac.
Dans un communiqué de l'Elysée, Nicolas Sarkozy a "pris acte" du jugement, en disant sa "satisfaction".
Pour de nombreux observateurs, c'est dès le départ que Dominique de Villepin "a eu l'habileté de politiser cette affaire judiciaire à un moment où les Français s'interrogeaient sur l'exercice de la fonction présidentielle", expliquait à l'agence française AFP le politologue Stéphane Rozes.
Cette décision de relaxe "simplifie désormais sa tâche et son avenir politique: il n'aura pas à se justifier en permanence de quelque chose", a fait observer le député gaulliste Nicolas Dupont-Aignan lui aussi confiant en l'issue de ce procès...
Pour ce qui est du procès, les autres "acteurs" de cette partition, passent dans leur ensemble "à la caisse", Imad Lahoud, informaticien des "basses besognes" et Gergorin "commanditaire" devront s'acquitter tous deux respectivement de 40000 Euros d'amende et de trois ans de prison dont 18 mois ferme! A la sortie du tribunal, les avocats des "perdants" n'avaient pas la mine des bons jours... L'avocat du président Sarkozy s'est éclipsé, plus tard l'Elysee a bien envoyé son communiqué "trés présidentiel":
République Française
Présidence de la République

Publié le 28-01-10 à 14:06


Communiqué de M. le Président de la République

Le Tribunal correctionnel vient de se prononcer.

Il a reconnu une « manipulation grave ». Il en a tiré la conclusion que les auteurs de ladite manipulation devaient être sanctionnés par une peine de prison ferme y compris pour l’un d’entre eux qui n’avait pourtant pas d’antécédent judiciaire.

Je m’étais constitué partie civile parce que je voulais que ces agissements soient portés à la connaissance des Français, qu’ils soient sanctionnés afin que nul n’ait la tentation de se livrer à l’avenir à de telles pratiques qui déshonorent la démocratie.

Le jugement me donne satisfaction, même si ne connaissant personnellement aucun des condamnés, ne les ayant jamais rencontrés, je ne nourris à leur endroit aucun ressentiment, et je m’interroge encore sur leurs motivations.

Le Tribunal a considéré que le rôle de M. Dominique de VILLEPIN dans la manipulation ne pouvait être prouvé. J’en prends acte tout en notant la sévérité de certains attendus le concernant.

Dans ces conditions, j’annonce que je ne ferai pas appel de la décision du Tribunal correctionnel.

Nicolas Sarkozy
Voici donc clos ce procés qui restera dans les mémoires comme un affrontement politique digne d'une réelle affaire d'Etat, quelques rebondissements sont toujours possibles du fait même de la logique judiciaire. A Luxembourg, on trouvera intéressant du côté de la société Clearstream, la fin du procès, laissant place à nouveau aux bonnes pratiques de la filiale de Deutche Borse Groupe, qui font de cette chambre de compensation une des plus rigoureuses et performantes en Europe bien qu'écornée dans la tourmente médiatique de l'affaire éponyme...
Photographie: Tous droits réservés.
Source: Communiqué/ Présidence de la République- France



FINANCE OFFSHORE ©2010 - Sans mention du site et de l'auteur, la reproduction de cet article est strictement interdite, par tous moyens connus ou à découvrir, quel qu'en soit l'usage.