FMI: Analyse sur la stabilité financière. Par Didier REMER

"Pour Dominique Strauss-Khan, la reprise globale est acquise, sauf... pour l'emploi!."


Le Fonds monétaire international (FMI), qui vient de voir ses missions étendues par le G20 de Pittsburgh, annonce relever sa prévision de croissance mondiale pour 2010. Les analyses du Fonds monétaire confirment les principaux indicateurs qui font force aux différentes déclarations des chefs d'états qui abondent dans le sens des prévisions qui n'empêchent pas un optimisme... prudent. Le F.M.I a bien averti que la reprise serait lente dans la plupart des régions du monde et que le chômage allait continuer à monter selon les études dévoilées lors de la conférence d'Istambul. Il faut donc encourager les différents plans de relance qui se sont fixés le maintien de l'activité et la création de nouvelles opportunités pour assurer cet objectif.
"La reprise économique globale a réellement commencé" mais "la crise n'est pas terminée", a résumé jeudi le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn, victime d'un lancer de chaussure
alors qu'il s'exprimait devant des étudiants turcs trés partagés par la démarche d'un élève qui voulait imiter le geste d'un journaliste à l'encontre de l'ancien président américain, Georges Bush... Celle-ci ne l'a toutefois pas atteint, le président du F.M.I souhaiterait que le jeune homme ne fasse pas l'objet de poursuites judiciaires... Dominique Strauss-Khan docteur en économie et également ancien professeur émérite d'économie à Paris.
Répondant à la question sur une possible fin de crise, Dominique Strauss-Khan précisera à son auditoire: "Tant que le chômage ne décroît pas, il est difficile de dire que la crise est terminée", reposant son analyse sur les travaux de l'organisation multilatérale du FMI pour la croissance dans le monde en 2009 et 2010.
Expliquant que la crise, démarrée fin 2008, n'est pas terminée parce que "le délai entre le retour de la croissance et le sommet de la courbe du chômage peut aller jusqu'à 14 mois", a souligné de façon trés didactique M. Strauss-Kahn.
Dans ses "Prévisions économiques mondiales" publiées en vue des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Istanbul, les économistes du Fonds tablent sur 3,1% de croissance en 2010, contre 2,5% estimé en juillet, un léger progrès donc...
D'après les projections du FMI, en 2009, l'économie mondiale devrait avoir connu sa pire année depuis la Seconde Guerre mondiale, avec un produit intérieur brut en recul (-1,1%).
"L'économie mondiale connaît de nouveau l'expansion, et les conditions financières se sont nettement améliorées", relève le Fonds, évoquant une reprise "tirée par les performances solides des économies asiatiques et une stabilisation ou une reprise modeste ailleurs".

Les économies en développement connaîtraient ainsi en 2010 une croissance beaucoup plus forte (5,1%) que les pays développés (1,3%). Celle de l'Asie en développement (7,3%) contrasterait avec celle des Etats-Unis (1,5%), du Japon (1,7%) et surtout de la zone euro (0,3%) qui se voit ainsi confirmer le besoin de politiques efficientes de relance comme pour l'emploi...
Parmi les grandes économies, la Chine (9,0%) resterait championne du monde de la croissance, devant l'Inde (6,4%). En queue de peloton, on retrouverait uniquement des pays de la zone euro, dont l'Italie (0,2%) ou l'Allemagne (0,3%).

"On voit bien ici (NDLR:en Europe), aprés les premiers plans de relance que la reprise sont loins d'être émulateurs de solutions novatrices pour maintenir l'activité, mieux, créer des opportunités pour transformer l'essai!" Précise un observateur qui concluera au " besoin impérieux de trouver des solutions efficaces pour l'emploi, ce que les politiques peinent à intégrer s'il on en croit les chiffres catastrophiques de la zone Euro!".

Le Fonds prévoit que "la reprise sera lente, parce que les systèmes financiers restent endommagés, que le soutien du secteur public devra progressivement être retiré, et que les ménages dans les économies qui ont subi un effondrement du prix des actifs continueront à reconstituer leur épargne".

Le Fonds s'est attaché dans son exposé à signaler une des autres victimes de la crise qu'est le commerce mondial, avec un volume d'échanges qui ne croîtrait que de 2,5% en 2010, après une chute de 11,9% en 2009!
Pour les gouvernements, la tâche est relativement délicate, explique encore l'institution internationale:
D'un côté, "les chiffres actuels ne doivent pas aveugler les gouvernements en les incitant à penser que la crise est terminée", a averti jeudi à Istanbul l'économiste en chef du FMI, Olivier Blanchard. "Les pays doivent éviter une sortie de crise prématurée", mais "ils doivent en même temps préparer des stratégies crédibles de sortie de crise", a-t-il ajouté.
Le FMI a régulièrement appelé depuis plusieurs mois les Etats à travailler sur ces "stratégies de sortie" qu'il souhaite coordonnées, après la mise en oeuvre de plans de soutien de la demande et du système financier d'une ampleur inédite. De quoi intégrer sa nouvelle mission depuis le G20 de Pittsburgh.
Le FMI plaide aussi pour un rééquilibrage de l'économie mondiale qui verrait le consommateur américain épargner davantage et le chinois consommer plus. De ce point de vue, "nous sommes au milieu du gué", a relevé l'économiste en chef du FMI, soulignant que l'épargne américaine avait fortement augmenté. "Nous ne pouvons pas rester au milieu de la rivière, nous devons traverser", a-t-il ajouté dans une allusion à la Chine.

On voit bien dans cet opus du FMI que les différents plans de relance doivent redoubler d'efforts pour coordonner les bonnes volontés, l'organisation multilatéraliste sait pouvoir compter sur ses nombreux relais acquis lors des récentes délibérations du G20 de Pittsburgh.

Finance Offshore reviendra régulièrement sur les étapes de cet objectif tracé par le directeur général Strauss-Kan.


Pour consulter le dossier complet du FMI sur cette analyse (français,format PDF):
http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/weo/2009/02/pdf/textf.pdf

Source: FMI
Photographie: Tous droits réservés.

Popular posts from this blog

Darauf sollte man achten: Checkliste für Ratenkredite

Wie Beamte mit Krankenzusatzpolicen Leistungslücken schließen