Tuesday, October 20, 2009

DOSSIER CLEARSTREAM: Dominique de Villepin complice de dénonciation calomnieuse! Par Didier REMER

Tags


"L'ancien premier ministre reste optimiste après un réquisitoire qui le rend complice!"


Croc de boucher
C'est bien l'ancien premier ministre qui résume le mieux le sort que souhaite lui réserver le procureur de la république de Paris:
«Nicolas Sarkozy a promis de me pendre à un croc de boucher, il a tenu sa promesse», a répliqué l'ex-premier ministre, qualifié mardi de «complice de dénonciation calomnieuse» par Jean-Claude Marin, le procureur de la République de Paris.


Silence et passivité

Dans un réquisitoire très attendu mardi soir, le procureur de la République de Paris avait bien réclamé une peine de 18 mois de prison avec sursis et une amende de 45.000 euros contre Dominique de Villepin. Il est soupçonné d'avoir fait transmettre à la justice les faux listings de la société Clearstream attribuant à des personnalités des comptes suspects à l'étranger. Jean-Claude Marin a estimé que l'ancien premier ministre, principale personnalité inculpée, était «complice de dénonciation calomnieuse» envers Nicolas Sarkozy, et ce, par son silence et sa passivité, lors de ce complot. Une analyse qui suppose que l'ancien premier ministre se serait accommodé de cette entreprise scabreuse de calomnie...
Vérité du droit

L'ancien premier ministre ironisera au sortir du tribunal: «Je veux croire que le procureur de Paris a exprimé aujourd'hui devant le tribunal son intime conviction. Ce que je sais, c'est qu'il n'a pas dit la réalité des faits», a réagi Dominique de Villepin. «Je ne crois pas qu'il ait dit non plus la vérité du droit. Nicolas Sarkozy avait promis de me pendre à un croc de boucher, je vois que la promesse a été tenue», a ajouté l'ex-locataire de Matignon, qui risque jusqu'à cinq ans de prison et 10 ans d'inéligibilité. L'un de ses avocats, Me Olivier Metzner, a pour sa part dénoncé «l'iniquité» des réquisitions prononcées mardi, renforçant ainsi le climat de rivalité qui fait rage au plus haut niveau de l'état, servant ainsi la thèse des rancoeurs ouvertes...
Inéligibilité
Pour Me Thierry Herzog, avocat du président de la république française, Nicolas Sarkozy, qui a livré
une violente charge contre Dominique de Villepin, lundi, le parquet a livré «une démonstration implacable» qui «démontre qu'a minima depuis le mois de juillet, Dominique de Villepin savait, il a laissé faire, il a laissé perdurer cette action frauduleuse par son inaction». Interrogé sur l'absence de peine d'inéligibilité dans les réquisitions, l'avocat de Nicolas Sarkozy s'est voulu toujours plus ironique : «Sans vouloir faire de mauvais esprit, je crois que Dominique de Villepin n'a jamais été élu. La question de son inéligibilité ne se pose donc pas». Une perfide mention à la critique acerbe de l'actuel président qui aimait à préciser que Dominique de Villepin ne s'était jamais présenté au suffrage universel et ne pouvait se prévaloir d'une légitimité à bien fondé toute critique à l'encontre de personnalité qui trouvent une légitimité aux yeux du bon peuple de la république... La charge de l'avocat de Sarkozy ne peut se prévaloir d'obtenir les suffrages des chroniqueurs judiciaires et autres observateurs qui, parlent volontiers d'une charge de trop, celle qui donne la nausée!

Corbeau

Dans cet opus du réquisitoire , il faut noter que le procureur a par ailleurs demandé trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et 45.000 euros d'amende contre l'ancien dirigeant d'EADS Jean-Louis Gergorin, "Rôle moteur dans l'affaire", soupçonné d'avoir été le devenu célèbre «corbeau» qui a transmis les faux fichiers Clearstream à la justice. Selon le ministère public, «aucun doute n'est possible sur la culpabilité de Jean-Louis Gergorin» qui a «joué un rôle moteur dans la dénonciation calomnieuse». Le procureur Romain Victor a mis en exergue «la mauvaise foi» et «la stratégie du déni» du prévenu qui voit ici sa défense mise au pilori!
Triste figure

Il est un autre grand perdant de ce réquisitoire, Imad Lahoud qui se voit flanqué de deux ans de prison dont six mois avec sursis, requis contre l'auteur présumé de la falsification des documents. Au cours du réquisitoire, l'informaticien a été dépeint comme une «triste figure». «Sa responsabilité est facile à mettre en exergue», a dit le procureur Romain Victor. «C'est un escroc et sa propension au mensonge est incroyable. Plus personne ne le croit. Il est condamné à faire rire à chacune de ses réponses». De quoi laisser peu d'espoir à l'ex-informaticien qui perd ici la moindre chance de retour "en grâce", de l'avis général...
Clémence

Plus clément, le ministère public a demandé pour conclure quatre mois avec sursis et une dispense d'amende «compte tenu de sa situation financière» pour le jeune auditeur Florian Bourges, qui ne devrait pas se plaindre d'être "le bleu de service".
Pour conclure
Chacun aura sa grille de lecture pour le réquisitoire qui vient d'être prononcé, Dominique de Villepin semble résumer le mieux le climat du procès et n'hésite pas à pointer du doigt le président de la république, Nicolas Sarkozy. On pourrait se dire sans grande difficulté que ses rivalités de pouvoir participent de cette ambiance générale... Mais la justice se caractérise dans se besoin de trouver les coupables... Un procès qui risque bien de donner de sérieux problèmes d'image aux deux principaux acteurs principaux du dossier, qui sont déjà dans la logique de 2012, année de l'élection présidentielle française.

Source: "Le Figaro", Agences diverses.
Photographie: Tous droits réservés

Nos récents articles sur le Dossier Clearstream

Maître Herzog se berce d'une certitude, Dominique de Villepin est l'instigateur!
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/10/dossier-clearstream-maitre-herzog-se.html
Se rassurer de pouvoir couper des têtes
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/10/dossier-clearstream-se-rassurer-de.html
L'organisme financier luxembourgeois démontre le mécanisme de la calomnie
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/10/dossier-clearstream-lorganisme.html
La raison (d'état) l'emporte toujours!
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/10/dossier-clearstream-la-raison-detat.html
Général Rondot, Méthodologie au garde à vous!
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/10/dossier-clearstream-le-general-rondot.html
Dominique de Villepin pour l'émergence de la vérité, l'ensemble des éléments relatifs à son audience, déclarations, chronologie, réactions...
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/09/dossier-clearstreamdominique-de.html
Dominique de Villepin argumente son innocence
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/09/dossier-clearstream-de-villepin.html
Albert FRERE "invité" dans l'affaire
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/09/dossier-clearstream-albert-frere.html
Dominique de Villepin VS Sarkozy, le bal est ouvert...
http://lafinanceoffshore.blogspot.com/2009/09/dossier-clearstream-sarkozyde.html
Dossier Clearstream "mise en état", récapitulatif des faits, origine de l'affaire