Sunday, August 23, 2009

G20 Pittsburgh, Nicolas Sarkosy prépare une révolution! Par Didier REMER

Tags

"L'audace de la France agace toujours..."

Lors du prochain G20 de Pittsburgh aux Etats-Unis les 24 et 25 septembre prochain, le président français, Nicolas Sarkosy souhaite faire des propositions que certains observateurs qualifient comme une possible révolution. Les désordres économiques mondiaux seront l'objectif premier du sommet qui doit faire date. Depuis des mois, l'Elysée (Ndlr: Palais de la présidence) ne ménage pas ses efforts pour mettre en place une stratégie qui permettra d'assurer au président de la république une tribune internationale. Les rencontres avec les ONG sont toujours plus nombreuses: "Il faut arriver à Pittsburgh avec des solutions novatrices qui intègrent toutes les réalités de la crise actuelle, nous ne sommes plus dans le constat, la France veut marquer sa différence et montrer que ses propositions seront celles qui seront les plus en phase avec le besoin de trouver une issue dynamique et constructive..." Précise un conseiller proche du dossier. On s'attend à des propositions pour les marchés financiers et à une invitation "très française" pour établir de nouvelles relations entre les pays riches et ceux en développemet, seront présentées des solutions pour synchroniser les efforts de l'Union Européenne avec l'administration américaine Obama, des lignes directrices seront proposées pour interdire les échanges économiques avec les pays qui souhaiteraient maintenir le secret bancaire au détriment d'une transparence si chère au président français... La France peut compter sur son meilleur allié, l'Allemagne d'Angela Merkel qui est largement consultée par le président lui même, un couple franco-allemand qui "souhaite terminer le travail", celui de la guerre ouverte contre les paradis fiscaux. Après son malaise survenu en juillet, Nicolas Sarkozy, plutôt discret pendant ses vacances, n'entend pas changer son «rythme» de travail et de déplacements. C'est du moins ce qu'on dit dans les couloirs de l'Elysée. Il semble même qu'il souhaite un calendrier plus pro-actif entre enjeux internationaux et politiques (ndlr: La France sera confrontée à des élections stratégiques pour 2012, les élections régionales très dominées par les socialistes) Pour le Président, l'année politique qui s'annonce est donc placée sous le signe de la reconquête des conseils régionaux lors des élections de mars. Mais le président sait trop bien qu'il gagnera cette mission par un premier succès lors du G20 de Pittsburgh, avec ses positions éclairées sur les questions financières, on nous assure qu' il n'hésitera pas pour exiger des mesures radicales contre "les mauvais joueurs, parfois aujourd'hui mauvais perdants!". On lui prête la volonté de définir un calendrier qui intégrera des rétorsions contre les états qui souhaitent conserver le secret bancaire, mesure qui pour certains, est plus proche du coup médiatique que d'une réelle option constructive dans un contexte de sortie de crise. "Il serait plus opportun de définir des réformes que tous les opérateurs des marchés financiers pourraient suivre dans une nouvelle logique qui s'imposerait d'elle même! Obama ne sera pas muet et il arrivera avec des réformes engagées, on pense au dossier UBS qui montre que l'action est une vertue "cardinale" du président américain! La France est dans une situation plus délicate depuis l'enquête parlementaire européenne de l'ex-juge du pôle financier de Paris, Eva Joly qui semble irriter le président français, mais le juge continuera à monter au créneau, des ONG préparent la cerise sur le gâteau pour la France lors du G20... "Attaquer ainsi BNP, est une signature, on vise la France, et finalement son audace!" Tempête un expert.

L' agenda international du président français:


L'agenda international du Président est surtout marqué par le sommet du G20 de Pittsburgh aux Etats-Unis (prévu à la fin du mois):
l le 31 août: rencontre à Berlin avec la chancelière Angela Merkel pour préparer le G20 .
l les 7 et 8 septembre: visite officielle au Brésil, à l'invitation du président Lula, pour la fête nationale.
l le 14: rencontre avec les syndicats et les organisations non-gouvernementales (ONG) dans la perspective du G20.
l le 17: sommet européen extraordinaire de préparation du G20.
l le 21: il sera à New-York pour l'Assemblée générale annuelle des Nations-Unies.
l Les 24 et 25: sommet du G20 à Pittsburgh, consacré aux désordres économiques mondiaux
Photographie: Service de presse de l'Elysée © Copyright 2009 Tous droits réservés