Sunday, May 31, 2009

G20: Pittsburgh, le 24 septembre prochain! Par Didier REMER

Tags





L'idée de faire le G20 à New-York s'est vite perdue dans les cartons de la Maison Blanche. En effet New-York va devoir déjà encadrer l'organisation de l'assemblée générale des Nations Unies, une des plus importantes sessions de l'organisation depuis sa création et donc des dispositifs lourds pour éviter de s' ajouter en plus l'organisation d'un sommet du G20. Après réflexion, le prochain sommet du G20 se tiendra le 24 septembre prochain dans la ville américaine de Pittsburgh (photographie), en Pennsylvanie, a indiqué la Maison blanche dans son point presse quotidien. Un porte-parole de la Maison blanche, M. Gibbs, a indiqué que ce sommet serait l'occasion de faire le point sur les progrès réalisés depuis les précédentes rencontres de Washington et de Londres, ainsi que de "débattre des mesures qui pourront assurer un redressement durable de l'économie après la crise". Ce sommet aura lieu peu de temps après l'assemblée générale des Nations Unies en leur siège de New York. La ville de Pittsburgh a été désignée, sur proposition des Etats-Unis, par les participants au G20 lors de sa dernière réunion, à Londres, a indiqué le porte-parole. Ce sommet devrait voir aboutir le volet sanction sur les paradis fiscaux et l'annonce d'un plan international pour relancer les échanges et investissements pour l'économie. On parle d'une possible intégration des fameuses questions éthiques sur la transparence dans la finance et du nouveau rôle que nombreux états contributeurs souhaitent donner au F.M.I. Il faut s'attendre à un bilan social très négatif, les principaux indicateurs font l'objet d'une aggravation sans précèdent. Il se perd par jour en zone Euro plus de 4000 emplois... Et plus de 12 000 emplois par jour dans le reste du monde. De quoi rester pessimistes pour un bon nombre d'états qui ne maîtrisent plus leurs dépenses et vont jusqu'à s'enfoncer dans une récession toujours plus forte, dont l'effet boomerang risque de se faire sentir au plus haut point. "Le prochain G20 sera plus l'occasion de faire le point, les chiffres vertigineux de la crise sociale qui s'installe vont asseoir une certaine incapacité des états qui ne savent plus ou donner de la tête... Aux Etats-Unis et en Europe on commence à sentir une lassitude dans l'opinion publique pour qui les solutions proposées semblent clairement dépassées par la réalité criante du quotidien de populations à bout! Le décalage des sommes injectées dans le secteur financier par rapport au secteur industriel en pleine déconfiture est de nature troublante pour ceux qui perdent tout du jour au lendemain..." Souffle un expert qui pense que "Le G20 va devoir monter en gamme son plan de sauvetage, il y a une escalade dangereuse pour le système démocratique en tant que tel, les vieux réflexes protectionnistes sont en embuscade!" Le prochain G20 sera une occasion de vérité comme le souligne la plus grande majorité des observateurs...


Photographie: G20 Tous droits réservés